Est-ce que vous croyez en l’amour véritable ?

Bonjour à tous 

Comme vous le savez chaque semaine je vous pose une question sur un thème particulier dans ma rubrique « question » en effet vous pourrez donner votre avis sur celui- ci . Cette semaine nous allons aborder le thème de l’amour.

  • Voici la question : Est-ce que vous croyez réellement en l’amour ?

L’amour peut provoquer des débats interminables et personne n’a jamais réussi à ériger un mode d’emploi fiable de cette émotion si universelle. Chacun en possède sa propre vision, qui peut être romantique mais aussi parfois réaliste et même cynique. Et vous, est-ce que vous y croyez vraiment ?

Un amour sincère et véritable est un amour qui dépasse les différences, qui donne la force d’être tolérant face aux petits détails de la vie qui peuvent nous gêner, et qui nous ouvre les portes de la confiance.Une personne ne peut pas dire qu’elle en aime une autre, tant qu’elle ne connaît pas ses démons, sa colère et ses contradictions.

Il faut aimer véritablement pour comprendre que, dans une relation, tout n’est pas toujours beau. Il peut y avoir de fortes tempêtes, voire des ouragans dévastateurs.En résumé, l’amour se vit en prenant soin des détails, en résolvant des casses-têtes et en faisant un aller-retour permanent entre passion et désillusion.
Comme disait Walter Riso “Si l’amour était un arbre, ses racines seraient l’amour propre. Plus vous vous aimez, plus votre amour donnera des fruits aux autres, et plus il sera durable dans le temps »

L’amour est un mystère pour ceux qui le vivent, un mystère pour ceux qui le regardent. Nous constatons, mais nous ne comprenons pas. Pourquoi ? Parce que ce qui nous lie à l’autre est inexplicable. Aimer vraiment, c’est aller vers quelqu’un, non pas seulement pour son image (sa beauté, sa ressemblance avec tel ou tel), ni pour ce qu’il symbolise (un père, une mère, le pouvoir, l’argent), mais pour son secret. Ce secret que nous ne savons pas nommer, et qui va rencontrer le nôtre : un manque ressenti depuis l’enfance, une souffrance singulière, indéfinissable. « L’amour s’adresse à notre part d’inconnu, explique le psychanalyste Patrick Lambouley.

Le mystère, la peur, l’aventure, le désir, le sentiment d’exister pleinement : cinq critères qu’est l’amour vrai !

Notre personnalité s’est construite autour de l’amour.Les premiers gestes d’amour qui nous furent donnés viennent de notre mère, de notre père ou des substituts parentaux.Ces regards, ces paroles, ces sourires nous ont profondément influencés dans notre relation à l’amour.Nous nous sommes également nourries à des conditionnements reçus par la famille, par nos tuteurs, par nos expériences d’amour à l’adolescence et à l’âge adulte.

  • La peur 

L’amour soulève parfois les plus grandes peurs car l’amour est sans condition. La peur d’aimer vient de cette sensation profonde que nous ne pouvons contrôler l’amour et pourtant nous y croyons.Nous avons tous besoin d’aimer et d’être aimé. Toutefois, l’amour que nous connaissons et que nous partageons est limité car il est assujetti par les expériences d’amour conditionné que nous avons expérimenté dans notre vie. Nous avons peur d’aimer et ces aspects tentent de conditionner l’amour, de le mettre en boîte, de nous enfermer dans des relations « de cause à effet » qui nourrissent nos blessures d’amour, comme l’abandon, le rejet, la trahison. L’amour est beaucoup plus vaste que notre personnalité amoureuse, c’est ce qui sème l’insécurité en nous, car l’amour est incontrôlable, inconditionnelle, immuable, il nous échappe.Alors, nous tentons de le retenir, de l’accaparer, ce qui nous épuise. Pouvons nous apprendre de l’amour et de notre expérience d’aimer en toute simplicité?

  • L’aventure et Le désir 

Lorsque nous séparons l’amour et la sexualité cela crée de grandes confusions. Cet aspect touche l’humanité dans son ensemble. Pourtant ces énergies ne sont pas différentes. Il est vrai que si notre cœur est blessé, nous pouvons utiliser l’énergie sexuelle comme un outil de pouvoir. Nous pouvons, soit, prendre pouvoir sur celui ou celle qui nous a blessé à travers un certain type de sexualité, soit annihiler notre force et notre désir sexuel dans le but de punir l’autre. Ainsi, à cause de nos blessures et de nos conditionnements, nous pouvons manipuler le lien si puissant qui existe entre l’amour et la sexualité. Et pourtant les deux sont des forces qui, lorsqu’elles s’unissent en nous et en l’autre, deviennent des forces de création.L’amour créateur est un amour vrai, sans manipulations, sans calcul et libéré des dimensions infantiles. Pour vivre un tel amour, il est important de se connaître, d’explorer son cœur et son corps, de reconnaître sa blessure d’amour et être conscients que nous sommes le seul à pouvoir la guérir. L’amour créateur est un amour qui guérit, au lieu d’un amour qui détruit, il permet à l’individu et au couple de se régénérer à quelque chose de plus vaste. Un amour qui est plus vaste que l’individualité, plus vaste que les individualités qui compose la relation, le 1+ 1 = 2.

Il y a un texte qui dit ceci : « Si vous aimez quelqu’un pour sa beauté, ce n’est pas de l’amour, c’est du désir. Si vous aimez quelqu’un pour son intelligence, ce n’est pas de l’amour, c’est de l’admiration. Si vous aimez quelqu’un parce qu’il est riche, ce n’est pas de l’amour, c’est de l’intérêt. Mais si vous aimez quelqu’un sans savoir pourquoi, ça c’est de l’amour ». Si l’on tente de déchiffrer cette citation on s’aperçoit que l’amour authentique ne s’explique pas…

Pendant une semaine la question sera poster sur mon Twitter.Le résultat sera publié dans cette article. N’hésitez pas a commenter l’article je serais curieux de découvrir votre avis car parfois les réponses peuvent être surprenantes. 

Publicités

Vivez-vous votre vie pour être heureux ou pour rendre les autres heureux ?

Bonjour à tous 

Comme vous le savez chaque semaine je vous pose une question sur un thème particulier dans ma rubrique « question » en effet vous pourrez donner votre avis sur celui- ci . Cette semaine nous allons aborder le thème de la vie .On dit que la vie est courte, qu’elle passe très vite, et qu’au moment où on s’en rend compte, on vit déjà dans les souvenirs.Ceci est d’autant plus en flagrance lorsque nous nous posons de multiples questions sur Notre vie.Ce qui nous terrifie, c’est de ne pas avoir vécu notre vie, ou de l’avoir vécue, mais en fonction des projets et des rêves des autres.

En vérité si je suis sur cette Terre, ce n’est pas pour répondre aux attentes de qui que ce soit (enfin celle de mes parents tout au moins).Nous sommes tous des êtres qui ont la chance merveilleuse de se rencontrer,ensemble, construisant un chemin  qui tisse la vie et qui harmonise rêves, projets et objectifs.

Parfois, on met du temps à se rendre compte que la vie que l’on mène ne nous rend pas heureux. Au début, on se laisse porter, que ce soit par amour, par espoir ou par illusion, ce qui finalement devient de la fausseté.Personne n’a le droit de nous influencer, personne n’a le droit de nous mettre dans un moule, de nous attacher à une ancre ou de nous relier à des fils de marionnettes dans le but de nous porter sur son propre chemin.

Chacun Possède ses principes,ses rêves d’hier et ses désirs d’aujourd’hui. Vous êtes vos propres choix, vos illusions du matin et votre tristesse du soir. Vous êtes ce que vous avez réussi à faire et ce qu’il vous reste à atteindre…

Il faut passer par ce chemin appelé « vie » le plus simplement possible : en tout liberté, sans aucun poids sur le coeur, et sans bruit dans l’esprit.


Il ne faut pas avoir peur de la vie, mais plutôt en profiter dans la joie et la plénitude. Si vous n’y arrivez pas, si lorsque vous ouvrez les yeux le matin, vous êtes envahi par un flot d’émotions négatives, peut-être alors ne vivez-vous pas la vie que vous voulez !!!!

Pour vivre une vie heureuse et épanouie, on ne devrait pas « s’attacher » à une ou plusieurs personnes. Mieux vaut s’ancrer sur un but : le bonheur. Car c’est cet objectif qui nous fera faire la différence entre les personnes qui nous méritent, et celles qui ne nous méritent pas. Et, ceux qui vous font souffrir ne vous méritent pas.

Voici la question : Vivez-vous votre vie pour être heureux ou pour rendre les autres heureux ?

Pendant une semaine la question sera poster sur mon Twitter.Le résultat sera publié dans cette article. N’hésitez pas a commenter l’article je serais curieux de découvrir votre avis car parfois les réponses peuvent être surprenantes. 

Pleurer est-il un signe de faiblesse? 

Bonjour à tous 

Comme vous le savez chaque semaine je vous pose une question sur un thème particulier dans ma rubrique « question » en effet  vous pourrez donner votre avis sur celui- ci . Cette semaine nous allons aborder le thème de la faiblesse .

  • Voici la question : Pleurer est-il un signe de faiblesse ?

Pendant une semaine la question sera poster sur mon Twitter.Le résultat sera publié dans cette article. N’hésitez pas a commenter l’article je serais curieux de découvrir votre avis car parfois les réponses peuvent être surprenantes. 

Sur un échantillon de 100 personnes 65 % pensent que ce n’est pas un signe de faiblesse. Bien au contraire cela montre une sensibilité où un coeur selon certaines personnes .Dans notre culture, pleurer est un signe de faiblesse. Mais en réalité, il se trouve que pleurer est plutôt bon pour vous. Selon le Dr William Frey II, titulaire d’un doctorat :

« Non seulement pleurer est une réaction humaine à la tristesse et à la frustration, mais c’est également un signe de bonne santé. Pleurer est un moyen naturel de réduire le stress émotionnel qui, lorsqu’il n’est pas évacué, a des effets négatifs sur le corps, il augmente notamment le risque de maladie cardiovasculaire et d’autres troubles liés au stress. »

Alors, en quoi pleurer montre notre force ?

1. Vous ne cachez pas vos émotions.

Et c’est une force incroyable en soi. C’est facile de refouler ses émotions. C’est la chose la plus facile à faire. En revanche il est beaucoup plus difficile de faire face à vos émotions.

2. Vous ne vous souciez pas de ce que les autres pensent.

Si vous êtes prêt à pleurer, cela montre à quel point vous ne vous souciez pas de ce que les autres pensent. Ce n’est pas de la faiblesse. C’est la force ultime. Surmonter le jugement de la communauté est une étape incroyable.

3. Vous savez que ça aide.

Vous savez ce que l’on ressent. Pleurer permet de libérer les sentiments refoulés qui peuvent nous paralyser. Cela aide à garder le contrôle sur le système nerveux et dissipe toutes les pensées qui ne sont pas utiles pour vous.

4. Pleurer vous rend en meilleure santé.

Pleurer ne se résume pas à laisser aller ses émotions. En effet, cela peut réduire l’anxiété et la dépression en libérant des hormones de bien-être et en baissant vos niveaux de manganèse.

5. Vous aidez les autres à se sentir plus à l’aise.

Lorsque vous vous autorisez à pleurer, vous montrez qu’il est parfaitement normal et naturel de le faire. Vous créez une tendance. Vous êtes un leader.

Peut-on aimer deux personnes à la fois ?

Bonjour à tous 

Comme vous le savez pour ceux et celles qui me suivent régulièrement j’ai décidé de remettre au goût du jour ma rubrique « question » en effet certains thèmes de la vie seront abordés chaque semaine ainsi vous pourrez donner votre avis sur celui- ci . Cette semaine nous allons aborder le thème de l’amour .

  • Voici la question : Peut-on aimer deux personnes à la fois ?

Pendant une semaine la question sera poster sur mon Twitter.Le résultat sera publié dans cette article. N’hésitez pas a commenter l’article je serais curieux de découvrir votre avis car parfois les réponses peuvent être surprenantes. 

Qui ne s’est pas senti un jour divisé entre deux histoires… Est-il possible d’aimer avec la même intensité deux êtres différents ? Cette situation peut-elle s’éterniser ?

Comme chaque semaine je vous ai posé la question et la réponse sur un échantillon de 100 personnes est édifiante, 67 % des personnes pensent que nous pouvons aimer deux personnes de la même manière.

Quand nous aimons deux personnes, nous vivons souvent deux moments du sentiment : l’intensité des débuts et la force de l’attachement durable.Nous pouvons ressentir de l’amour pour deux êtres, mais le désir amoureux n’est dirigé que vers l’un d’entre eux.La situation est difficile à vivre et peut devenir douloureuse à la longue.