Paris se met aux couleurs des Jeux olympiques

Pour la deuxième journée consécutive, Paris se met aux couleurs des Jeux olympiques, dans le cadre de la candidature de la ville à l’organisation des JO 2024, avec les journées olympiques. Pas moins de 300 athlètes sont mobilisés et 33 disciplines olympiques sont accessibles à tous. Vendredi, lors de la première journée, pas moins de 320.000 ont participé aux différentes activités proposées.Des Invalides au Pont Alexandre III en passant par le Petit Palais, le décor des Jeux olympiques s’est fondu dans le patrimoine de Paris. Dans la course face à Los Angeles, Paris voulait faire la différence en ne lésinant pas sur les belles images et les vedettes du sport. Au total, 33 disciplines olympiques étaient représentées, avec aux Invalides et la Tour Eiffel en fond de décor, les sports de plein air (rugby, baseball, tir à l’arc). Et au niveau du Pont Alexandre III, un plongeoir a été inauguré par le perchiste Renaud Lavillenie. Avant le bouquet final : un 100 m sur une piste d’athlétisme qui semblait comme posée sur l’eau, et une course remportée par le champion de judo Teddy Riner, au coude-à-coude avec Renaud Lavillenie.

Samedi après-midi, le président de la République Emmanuel Macron, qui s’est immédiatement engagé en faveur de Paris 2024 après son élection, foulera à son tour la piste flottante. Samedi matin, le cyclisme sera de nouveau à l’honneur autour de la célèbre place de l’Etoile. Un vélodrome permettra aux initiés tout comme aux curieux de se tester sur piste.

France – Angleterre : Un hommage aux victimes des attentats en Angleterre et une victoire de La France (3-2)

Le stade de France, plus que jamais paré de bleu, blanc, et de rouge pour la réception de l’Angleterre, a rendu hommage aux victimes des attentats de Londres et Manchester, mardi soir juste avant le début de la rencontre amicale entre les deux sélections.Après avoir accompagné la sortie des joueurs sur la musique de Don’t Look Back In Anger, du groupe mancunien Oasis, la Garde Républicaine a aussi joué les hymnes nationaux.Et le protocole habituel, qui voit l’équipe visiteuse entonner en premier son hymne, a même été bousculé pour l’occasion. À l’image de ce qui avait été fait lors du match amical à Wembley, quelques jours après les attentats du 13 novembre à Paris, l’équipe de France a entonné en premier La Marseillaise avant que le public ne reprenne d’une seule voix God Save The Queen.Les paroles de l’hymne britannique étaient projetées sur les écrans géants afin d’inciter tous les spectateurs a accompagné la Garde Républicaine et les supporters anglais qui avaient fait le déplacement pour ce match amical.Le président Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Theresa May étaient présents dans la tribune présidentielle, en compagnie des ministres de l’Intérieur et des Sports Gérard Collomb et Laura Flessel, pour assister notamment à la minute de silence prévue avant le coup d’envoi. « Nos équipes joueront ensemble dans un sport où malheureusement il faut quand même que quelqu’un gagne », a déclaré le président français, lors d’un point-presse juste avant le match.

L’heure n’est plus à la compétition mais il y a bien une rencontre à jouer, et si possible à gagner pour ne pas aggraver les maux bleus. Battue en Suède à la dernière seconde vendredi 9 juin (2-1) au terme d’une soirée qui devait lui permettre de faire un pas de plus, sans doute capital, vers le Mondial 2018 en Russie, l’équipe de France revient quatre jours plus tard pour un dernier match amical avant les vacances. Son adversaire : une équipe d’Angleterre en reconstruction, en tête de son groupe de qualification mais tenue en échec en Écosse au lendemain de l’accroc de la bande à Deschamps.

Pour cette rencontre sans enjeu et sous le signe de l’hommage aux victimes des attentats de Londres et Manchester, le sélectionneur a décidé de largement faire tourner. De relancer la concurrence à moins de deux mois d’un autre rendez-vous majeur, le France – Pays-Bas du jeudi 31 août. Exit Antoine Griezmann, Dimitri Payet, Blaise Matuidi et Moussa Sissoko au coup d’envoi. Place à Kyllian Mbappé, Thomas Lemar, N’Golo Kanté et Ousmane Dembélé. Hugo Lloris, en revanche, conserve sa place dans les buts.Les Anglais sont venus pour jouer et domine légèrement cette entame de match.Alli centre pour Sterling, qui contrôle puis talonne pour Bertrand. Le latéral de Southampton centre du plat du pied à raz de terre et trouve Kane aux 6 m derrière Varane et Umtiti.C’est l’ouverture du score pour les anglais (0-1 9e).Depuis l’ouverture du score l’équipe de France tente de revenir au score c’est d’abord Olivier Giroud qui fait parler la poudre mais l’attaquant des Gunners voit son but logiquement refusé(14e).Mbappé, lancé en profondeur par Pogba côté gauche, joue en une touche pour Dembélé, qui se retrouve seul face à Heaton mais ouvre trop son pied droit. Le cadre se dérobe(16e), l’égalisation intervient à la 22 ème Lemar tire un coup franc aux 45 m et trouve Giroud pour une tête smashée. Heaton se détend sur sa droite et repousse sur Umtiti, qui cadre sa reprise du droit(1-1).Les Bleus tentent de lancer une nouvelle vague côté gauche mais Digne pousse trop son ballon après plusieurs échanges avec Lemar.Bonne intervention de Jones devant Giroud, que tentait de servir Dembélé après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Cahill.Mbappé dribble et percute à gauche de la surface, frappe, Heaton repousse du pied droit en corner(33e).Les anglais procèdent en contre attaque et Bertrand tente sa chance de loin du pied gauche, Lloris se détend bien même si ce n’était probablement pas cadré. Corner(34e). Sur le corner qui suit Cahill remet de la tête sur Dier, dont la reprise passe de peu à droite des buts de Lloris.Cependant beaucoup d’approximations techniques au cors de cette 1re période, sur une pelouse pourtant parfaite. L’engagement explique sûrement cela.L’equipe de France insiste en cette fin de 1er mi temps et Numéro de Dembélé qui crochète à droite, à gauche, et frappe mais ce n’est pas cadré (37e).Ensuite une frappe signée N’Golo Kanté, puissante mais au dessus (38e).Pogba tente à son tour des 40 m. C’est au dessus mais ne vient en rien entacher l’excellent début de match du milieu français (40e).L’Angleterre toujours en contre    Se procure une occasion énorme Alli se retrouve seul devant Lloris mais manque son contrôle à la réception d’un centre d’une passe de Sterling (44e).Juste avant la pause,l’équipe de France prend l’avantage Mbappé percute dans l’axe, lance Dembélé qui donne le tournis à la défense anglaise, frappe mais butte sur Heaton. Comme sur le 1er but, un Français est à la réception pour pousser la balle au fond, Djibril Sidibé (2-1, 45e)Des la reprise de la 2nd période c’est un penalty en faveur de l’Angleterre. L’arbitre attend que la vidéo confirme sa décision. Une faute a-t-elle été commise par Raphaël Varane sur Dele Alli ? Oui décident M. Massa et ses assesseurs. Le défenseur du Real écope même d’un carton rouge.Harry Kane égalise sur penalty. L’attaquant de Tottenham prend Hugo Lloris à contre-pied sur sa gauche (2-2,47e).Olivier Giroud cède sa place à Laurent Koscielny pour rééquilibrer le collectif français(52e).Depuis l’égalisation les anglais se montrent un peu plus menacants en mettant le danger dans La Défense française à la faveur d’une succession de corner.Au tour des Bleus d’obtenir un corner, grâce à Lemar. Ça ne donne rien.Pogba tente de décaler Dembélé mais bute sur la défense anglaise(60e).Une Faute de Stones sur Mbappé et carton jaune pour le défenseur de Manchester City, pris de vitesse par l’attaquant de Monaco alors qu’il se présentait seul devant le portier anglais Butland!!!!!! (62e). L’équipe de France insiste par Kylian MBappé et une nouvelle fois Butland s’interpose (65e).Ensuite Dembélé déboule à droite mais se fait reprendre par Walker (68e). Mais l’occasion du Match c’est Kylian MBappé qui se l’ai procuré avec une frappe qui se fracasse sur La Barré transversale de Butland (72e).Lemar adresse une passe dans l’axe à Pogba qui remet en une touche sur Mbappé. Le prodige a vu l’autre grand talent des Bleus sur sa droite. Dembélé, cette fois, trouve le cadre du droit et signe son premier but avec l’équipe de France(3-2,78e)Mbappé se fait plaisir le long de la ligne de touche avec une passe derrière le pied d’appui. Le public apprécie.Le prodige monégasque MBappé se présente une nouvelle fois devant Jack Butland mais le gardien anglais repoussé une nouvelle fois (92e)L’équipe de France s’impose (3-2) au Stade De France devant l’Angleterre.Les Bleus ont su surmonter le penalty accordé dès l’entame de 2e mi-temps pour une faute peu évidente de Varane, exclu, sur Alli. À 10 contre 11, ce succès va faire du bien après la défaite en Suède. Prochaine échéance le jeudi 31 août prochain face aux Pays-Bas dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018.


Golden State est Champion NBA 2017 

Golden State a remporté lundi pour la deuxième fois en trois ans le titre de champion NBA en battant Cleveland, qui l’avait vaincue en 2016, quatre victoires à une. Les Warriors ont décroché la quatrième victoire décisive dans leur salle, 129 à 120, et comptent désormais cinq titres NBA à leur palmarès. L’équipe termine les play-offs 2017 avec un bilan impressionnant de seize victoires pour une seule défaite.Le match 5, très disputé, a d’abord laissé penser que le champion sortant allait pouvoir faire douter son adversaire un match de plus. Avec un avantage de huit points – finalement 4 à l’issue du premier quart – les Cavaliers ont livré une belle bataille dans le sillage de LeBron James (41 pts, 13 rbds, 8 pds). Un temps aidé par Kyrie Irving (26 pts), le «King» a tout tenté pour garder son équipe dans le coup mais le deuxième quart (38-23) a permis aux locaux de récupérer l’avantage, qu’ils n’ont plus rendu ensuite.

Si les leaders des deux équipes ont passé leur temps à se neutraliser (73 points pour la paire Durant-Curry contre 67 pour le duo James-Irving), ils ont pu compter sur leurs lieutenants pour les garder dans le match. Alors que les Cavaliers semblaient en perdition avant la pause, J.R. Smith (25 pts) a affiché une superbe adresse à trois points (7/8) pour ramener les siens à 11 points à la pause (71-60). Hyperactif dans la raquette, Tristan Thompson a livré sa meilleure prestation de la série (15 pts à 6/8, 8 rbds).Deux sorties prolifiques mais insuffisantes en revanche pour éclipser le rôle prépondérant joué par Andre Iguodala (20 pts).

C’est l’apothéose pour Kevin Durant. L’ailier, qui vient de remporter son tout premier titre NBA avec Golden State face à Cleveland lundi soir, a été désigné MVP (meilleur joueur de la compétition) des Finales 2017.Adroit en attaque, solide en défense, Kevin Durant, arrivé cette saison chez les Warriors, n’a pas déçu. Lundi soir, lors du match n°5, il a inscrit 39 points, son record des play-offs 2017, tenant ainsi tête à l’autre monstre de cette finale, LeBron James (41 points). 

Roland Garros : Rafael Nadal s’offre  » la décima  » 

Il n’y a clairement pas eu de duel. L’Espagnol Rafael Nadal a complètement maîtrisé cette finale et s’offre la fameuse « decima », ce dimanche 11 juin 2017 (6-2, 6-3, 6-1).Douze ans après sa première victoire Porte d’Auteuil, Rafael Nadal a conforté son statut de meilleur joueur de l’histoire sur terre battue en s’offrant un dixième sacre à Roland-Garros. Opposé à Stan Wawrinka ce dimanche en finale, le Majorquin a réalisé une impressionnante démonstration, l’emportant en trois sets (6-2, 6-3, 6-1) et seulement 2h05 de jeu. Un match à l’image de son tournoi, où il n’a pas perdu le moindre set.Malgré un début de match plus serré, Rafael Nadal s’est envolé dans les derniers jeux, profitant des nombreuses fautes directes de Stan Wawrinka. Le Suisse a terminé sur un double-break en sa défaveur.L’espagnol remporte ainsi le premier set (6-2).Dans la continuité du premier set, Rafael Nadal remporte la deuxième manche (6-3)en bénéficiant des nombreuses fautes directes de Stan Wawrinka. Le Suisse a eu beaucoup de mal à revenir après s’être fait breaker dès le début de cette manche.Dans le troisième set,les jeux s’enchaînent et se ressemblent pour Stan Wawrinka. La balle de Wawrinka est trop courte. Nadal en profite pour jaillir au filet et attaquer en coup droit.Rafael Nadal réalise un nouveau break dans ce troisième set ! L’Espagnol se bat sur tous les points et pousse très souvent son adversaire à la faute. Stan Wawrinka n’a visiblement pas la solution pour renverser Nadal.

La « Décima » de Nadal !

Rafael Nadal remporte son 10e Roland-Garros ! Au terme d’un match qu’il aura survolé, l’Espagnol s’impose en 3 sets secs face à un Stan Wawrinka impuissant. Nadal a joué juste et n’a laissé aucune chance à son adversaire.