Europa League : Lyon s’impose à Everton,Arsenal prend le large  

Demi-finaliste de la dernière Ligue Europa, l’OL peut encore viser la finale en mai prochain, qu’il organisera chez lui au Groupama Stadium. Vainqueurs sur le terrain d’Everton après un vrai beau match européen (2-1), les joueurs de Bruno Genesio ont confirmé leur renouveau, quelques jours après avoir battu Monaco (3-2). Ils sont 2es et ont trois points d’avance sur le 3e.Dans l’entre de Goodison Park, sous la pluie, Fekir a encore été impressionnant. Omniprésent, toujours fin techniquement, il a ouvert le score sur un penalty obtenu par Marçal (6e). Le capitaine de l’OL est malheureusement sorti sur blessure.Largement au-dessus de son adversaire pendant les 30 premières minutes, l’OL a relâché son étreinte par la suite.Ashley Williams a égalisé à la 67e minute, et Everton a obligé Anthony Lopes a plusieurs parades déterminantes. Mais Lyon a finalement pris le dessus sur une inspiration géniale de Bertrand Traoré (75e), d’une « madjer » entre les jambes du gardien anglais. 

La fin de match a été marquée par une bagarre générale à la 63e minute. Anthony Lopes s’est fait pousser violemment, après avoir pris la balle dans les airs, par Ashley Williams. Ce coup de sang du capitaine des Tofees a provoqué la colère des Lyonnais. Un supporter anglais, qui portait son enfant dans ses bras, a même semblé donner un coup à Lopes. Quatre minutes plus tard, le même Williams, qui aurait pu être expulsé pour ce geste d’humeur, égalisait. Fort heureusement sans conséquences pour les Lyonnais… 

Grâce à ce succès acquis de haute lutte chez les Tofees, l’OL (5 pts) se replace à la deuxième place de la poule E, derrière les Italiens de l’Atalanta Bergame (7 pts), vainqueurs de l’Apollon Limassol (3-1). Les Lyonnais pourraient se rapprocher de la qualification lors de la prochaine rencontre, le 2 novembre prochain au Parc OL , face à cette même équipe d’Everton.Grâce à un superbe but d’Olivier Giroud en fin de rencontre, Arsenal a conquis sa troisième victoire en trois matches de Ligue Europa sur la pelouse de l’Étoile Rouge de Belgrade (1-0). Avec désormais 5 points d’avance sur leurs poursuivants, les Gunners se donnent de l’air en tête du groupe H. Les Serbes, eux, perdent leur deuxième place au profit du BATE Borisov, vainqueur face au FC Cologne (1-0) grâce à un but de Rios.

Arsène Wenger a aligné jeudi soir face à l’Étoile Rouge de Belgrade une équipe largement remaniée, à l’exception de Petr Cech dans les cages. Pour sa première apparition en équipe premiere depuis le 27 novembre 2016, Mathieu Debuchy  à droite d’Elneny dans une défense à trois  a montré de l’envie mais n’a pas été étincelant, à l’instar de Gunners peu inspirés malgré quelques tentatives de Walcott (15e, 48e) et Nelson (49e).Le tournant  du match est arrivé à la 80e minute. Alors que les Gunners se dirigeaient vers un triste nul qu’ils semblaient vouloir, Rodic, déjà averti avant la pause (32e), a été exclu par l’arbitre français Benoît Bastien pour un coup de coude sur Francis Coquelin, laissant ses partenaires à dix pour les dix dernières minutes.C’est finalement Olivier Giroud qui donne la victoire à Arsenal d’un splendide retourné acrobatique ce jeudi sur la pelouse de l’Etoile Rouge de Belgrade, en Ligue Europa.

Publicités

Champions League : Le PSG a remporté son troisième succès en autant de rencontres  à Anderlecht (4-0) 

Le PSG a remporté son troisième succès en autant de rencontres de C1 mercredi à Anderlecht (4-0) et conserve la tête du groupe B devant le Bayern Munich.Comme à chaque fois, la ligne d’attaque « MCN », Mbappé-Cavani-Neymar, s’est mise en évidence, les trois joueurs marquant chacun leur but, le remplaçant de luxe Angel Di Maria clôturant la marque en fin de match. Mais le PSG n’a pas seulement régalé en attaque, mercredi soir, il a aussi tâtonné et montré quelques signes de fragilité derrière. Rien de grave. À ce stade.

Un but d’entrée. Ça n’a pas loupé. Marco Verratti et Kylian Mbappé ont réalisé un magnifique une-deux sur le côté droit de la surface de réparation, l’ancien Monégasque concluant la chose d’un tir tendu entre les jambes du portier des Mauves, Matz Sels (0-1, 3e).En face, la patte du nouvel entraîneur Hein Vanhaezebrouck s’est déjà fait sentir : les Belges ont livré une magnifique première période où ils ont pressé haut et se sont procurés plus d’occasions que Paris (5e, 7e, 12e, 15e, 22e), notamment par l’international nigérian Henry Onyekuru (20 ans), mais Alphonse Areola s’est montré solide. Ce sont pourtant leurs adversaires qui sont rentrés au vestiaire avec un avantage de deux buts grâce à Mbappé et Cavani. Neymar prit sa chance des 20 mètres. Sels fut à la parade mais le cuir atterrit sur Mbappé. Altruiste, l’international français remit de la tête pour Cavani qui ne se fit pas prier pour marquer lors d’un septième match consécutif de Ligue des champions (0-2, 44e). Anderlecht avait manqué sa chance, mais son coach avait promis que son équipe jouerait, et elle a joué jusqu’au bout, même si, en seconde période, la fatigue (et le score) se faisant sentir, les approximations furent plus nombreuses.En deuxième période, les Bruxellois ont baissé d’intensité. Après plusieurs ratés du trio infernal parisien (49e, 53e, 59e), Neymar a enfin pris part à la fête sur un coup franc de renard, à ras du sol, quand tout le monde, y compris beaucoup de joueurs du PSG d’ailleurs, avaient sauté (0-3, 66e). Un tacle malheureux lança enfin Angel Di Maria, entré en cours de jeu, pour alourdir un peu plus le score, d’une jolie pichenette (0-4, 88e). L’Argentin, sans doute mécontent d’être désormais le quatrième homme du trio, ne fêta pas son but. (4-0). Anderlecht, qui toucha du bois sur une double occasion en fin de match (79e), évita l’humiliation de subir le même sort qu’en octobre 2013 quand le PSG de Laurent Blanc et Zlatan Ibrahimovic était venu s’imposer 5-0. Et pourtant, mercredi soir, le score aurait pu être bien plus lourd. tandis qu’Angel Di Maria, entré en cours de match, a parachevé le succès parisien (88e).

Le PSG, toujours invaincu en C1, remporte ses trois premiers matches dans la phase de poules pour la première fois depuis 2013-2014 et conserve la première place du groupe B avec trois points d’avance sur le Bayern, vainqueur face au Celtic. Il a marqué 12 buts sans en encaisser aucun.

Les résultats de mercredi soir: 

Groupe A : 

CSKA Moscou (RUS) – Bâle (SUI) 0 – 2

Benfica (POR) – Manchester United (ANG) 0 – 1

Groupe B :

Bayern Munich (ALL) – Celtic (ECO) 3 – 0

Anderlecht (BEL) – Paris SG (FRA) 0 – 4

Groupe C : 

Qarabag (AZE) – Atletico Madrid (ESP) 0 – 0

Chelsea (ANG) – AS Rome (ITA) 3 – 3

Groupe D : 

FC Barcelone (ESP) – Olympiakos (GRE) 3 – 1

Juventus (ITA) – Sporting Portugal (POR) 2 – 1

NBA : les Warriors ont entamé la défense de leur titre de champion par une défaite (121-122)

Malmenés par les Rockets, les Warriors ont entamé la défense de leur titre de champion par une défaite (121-122). Kevin Durant a cru offrir la victoire aux siens, au buzzer, mais il lui a manqué un dixième de seconde pour que son panier soit validé.Les hommes de Steve Kerr ont mené toute la rencontre, avant de se laisser surprendre dans les dernières secondes. La dernière possession, gérée par les locaux mais mal négociée, a tout de même permis à Kevin Durant de tenter sa chance à deux points au buzzer. Un panier marqué et qui a enflammé l’Oracle Arena, très vite refroidie lorsque les arbitres, aidés par la vidéo, ont invalidé les deux points. James Harden (27 pts, 6 rbds, 10 pds) et ses coéquipiers ont alors pu exulter, satisfaits d’avoir réussi un joli hold-up.

Les regrets seront d’autant plus grands pour les Warriors qu’ils ont mené pendant 47 minutes. Après le premier panier du match, inscrit par James Harden, les Dubs ont pris les commandes et ont même compté jusqu’à 16 points d’avance (95-79) dans le sillage de Kevin Durant (20 pts, 7 pds) et Draymond Green (9 pts, 11 rbds, 13 pds). Au cours des deux premiers quarts, la recrue Nick Young avait amplement justifié le choix de la franchise de le recruter : l’arrière avait inscrit 20 de ses 23 points, avec un folle réussite (8/9 dont 6/7 à trois points).La sortie sur blessure de Green a enrayé la mécanique. Les Warriors ont ainsi perdu leur meilleur passeur et en ont oublié leur collectif. Lorsque Stephen Curry (22 pts à /18), longtemps muselé, s’est réveillé, ses coéquipiers n’ont plus offert de solution. Un contexte idéal pour permettre le retour des Rockets. Ces derniers ont su alterner jeu extérieur et intérieur pour recoller au score et même prendre l’avantage sur deux lancers de PJ Tucker (20 pts) à 44 secondes du terme (122-121).


Ligue Des Champions : Monaco surpris par Besiktas

Monaco a encore réduit ses chances de qualification pour les huitièmes de finale en perdant à domicile face à Besiktas (2-1), mardi lors de la 3ème journée de Ligue des champions, et reste ainsi dernier de son groupe.Monaco a plutôt bien débuté, malgré une certaine crispation en début de rencontre. Baldé d’une accélération et Lemar sur coup franc ont fait passer deux frissons, mais l’ouverture du score est finalement revenue au capitaine  Radamel Falcao, l’un des rares à ne pas décevoir ( 30e).Quatre minutes, le temps pour Cenk Tosun de poser la première pierre de son doublé (34e, 54e) dans le jardin de Jardim.Tenu en échec par Montpellier (1-1), battu à Lyon (3-2), le champion de France est en chute libre depuis trois semaines, après un début de saison pourtant canon. Le collectif est délité et les cadres ont failli mardi soir, Falcao et Jemerson exceptés.L’ASM conserve néanmoins une petite chance de voir les huitièmes de finale, à la faveur du résultat entre Leipzig et Porto (3-2). Le club de la Principauté est devancé par Besiktas (9 points), Leipzig (4 points) et Porto (3 points).