Un feu d’artifice tiré à la Tour Eiffel surprend les Parisiens

Sur les réseaux sociaux des Parisiens se sont inquiétés d’entendre des détonations dimanche soir. Il s’agissait en réalité d’un feu d’artifice tiré depuis la Tour Eiffel pour le final de la série Sense8, dont le tournage est en cours à Paris.Il était minuit dimanche soir lorsque la Tour Eiffel s’est embrasée. Pendant quatre minutes, un feu d’artifice plutôt inédit en cette fin octobre a éclairé le monument. Mais ceux qui n’avaient pas la chance d’être au pied de la Tour Eiffel se sont rapidement inquiétés. Fusillade? Victoire du PSG? Sur Twitter, beaucoup se sont interrogés sur les réseaux sociaux.Les Parisiens ont finalement été rapidement rassurés par d’autres messages sur Twitter relayant le feu d’artifice tiré de la Tour Eiffel. Un spectacle, plutôt inédit en cette fin octobre qui intervenait en réalité dans le cadre du tournage de la série Sense8 des soeurs Wachowski. Les riverains avaient notamment été avertis du tournage et du spectacle pyrotechnique. Les fans qui suivaient le spectacle se sont réjouis du spectacle.
La série Sense8 produite par Netflix devait initialement s’arrêter au bout de deux saisons mais grâce à la mobilisation des fans, un épisode bonus de deux heures doit prochainement voir le jour.Si on ignore encore la date de sortie de cet épisode tant attendu, on sait que le tournage a notamment eu lieu à Berlin, Bruxelles, Naples et Paris. La semaine dernière déjà, les acteurs de la série et l’équipe de tournage étaient d’ailleurs présents à Montmartre.

Publicités

L’actrice légendaire du cinéma français Danielle Darrieux est décédée à l’âge de  100 ans 

L’actrice légendaire du cinéma français Danielle Darrieux est décédée mardi à 100 ans à son domicile dans le nord-ouest de la France, a annoncé son compagnon. Son état s’était « un peu dégradé récemment après une petite chute », a indiqué Jacques Jenvrin. L’actrice qui a tourné dans plus de 100 films avait fêté ses 100 ans en mai dernier.« A 100 ans passés, c’était une personne un peu diminuée, mais malgré sa cécité, elle était très attachée à la vie. On a encore eu une visite le 4 octobre, elle était très bien », dit-il. 

Archétype de la beauté féminine pour les générations d’avant-guerre, elle a été l’inoubliable partenaire de Jean Gabin dans « La Vérité sur Bébé Donge » (1953) et Gérard Philipe dans « Le Rouge et le Noir » (1954). Née le 1er mai 1917 à Bordeaux, elle tourne à 14 ans son premier film, « Le Bal ». Appréciée pour sa blondeur charmante et sa fraîcheur espiègle, elle joue dans des comédies avant d’aborder des rôles plus dramatiques et de triompher dans « Mayerling » aux côtés de Charles Boyer (1935).

Parallèlement, elle mène dès 1932 une carrière internationale qui la conduira à Hollywood et à Broadway. Egérie d’Henri Decoin, DD, comme on l’appelait, tournera une demi-douzaine de films sous sa direction.

En lui donnant un rôle dans « Les Demoiselles de Rochefort » (1967), Jacques Demy relance la comédienne qui, à 50 ans, continue d’incarner des personnages de femme élégante et drôle. Sous la direction de Paul Vecchiali (« En Haut des marches », 1983) ou d’André Téchiné (« Le Lieu du crime », 1986), l’actrice montre qu’elle n’a rien perdu de sa verve. En 2002, François Ozon la choisit pour « Huit femmes ». A partir de 1969, Danielle Darrieux commence à se produire au théâtre, interprétant Feydeau, Guitry ou Marcel Aymé.

En 2003, seule en scène, elle crée « Oscar et la dame rose » d’Eric-Emmanuel Schmitt, qui lui vaut un Molière. Elle a encore travaillé pour le cinéma et la télévision en 2010

Audrey Azoulay a été élue vendredi à la tête de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture

La Française Audrey Azoulay a été élue vendredi à la direction générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) pour un mandat de quatre ans, face au Qatari Hamad ben Abdelaziz al Kaouari.La candidature française a recueilli 30 voix contre 28 pour le Qatar, selon les résultats officiels. Les 58 membres du Conseil exécutif ont pris part au vote, dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des États membres le 10 novembre.L’ancienne ministre de la Culture de François Hollande, qui est âgée de 45 ans, succède à la Bulgare Irina Bokova, qui avait été la première femme à diriger l’organisation onusienne basée à Paris, surtout connue pour son classement des sites remarquables de la planète au patrimoine mondial. La nouvelle patronne de l’Unesco devra redonner du lustre et de l’autorité à une organisation en proie aux luttes intestines et affaiblie au lendemain du départ des États-Unis et d’Israël. 

Journée internationale de la fille 

Depuis 2012, la Journée internationale de la fille est célébrée chaque année le 11 octobre. Cette Journée vise à mettre en lumière les besoins des filles et à répondre aux défis auxquels elles font face. Cette Journée promeut également l’autonomisation des filles et l’exercice de leurs droits fondamentaux.Pourquoi donc une journée de la fille, alors qu’il existe déjà une journée internationale des droits des femmes me direz vous ?
Parce que les petites filles et jeune filles, enfants et adolescentes, font face à des problématiques qui ne sont pas les mêmes que les adultes. Cette journée est donc dédiée à la défense de leurs droits et elles en ont bien besoin.
Au cours des 15 dernières années, la communauté internationale a fait des progrès significatifs dans l’amélioration de la vie des filles durant la petite enfance. En 2015, les filles de la génération de la première décennie sont plus susceptibles de s’inscrire à l’école primaire, d’être vaccinées et sont moins susceptibles de souffrir de problèmes de santé et de nutrition que ne l’étaient les générations précédentes. Cependant, les investissements ont été insuffisants pour relever les défis auxquels les filles sont confrontées quand elles entrent dans la deuxième décennie de leur vie. Cela comprend l’obtention d’un enseignement secondaire supérieur de qualité, échapper au mariage des enfants, recevoir des informations et des services liés à la puberté et à la santé reproductive, se protéger contre les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles, ainsi que de la violence basée sur le sexe.

  • Thème 2017 — « Autonomisation des filles : avant, pendant et après une crise »

Le monde compte aujourd’hui 1,1 milliard de filles. Ensemble, elles représentent une formidable source d’énergie et de créativité, et les millions de filles qui vivent actuellement dans des situations d’urgence n’y font pas exception. Le thème 2017 de cette Journée internationale des filles marque le point de départ d’un effort porté à l’échelle mondiale pour attirer l’attention et répondre aux défis que rencontrent les filles avant, pendant et après une crise.

  • L’ONG Plan International donne quelques chiffres, pour avoir une idée :


62 millions d’entre elles en âge d’être scolarisées n’ont toujours pas accès à l’éducation

60 millions subissent des violences sexuelles à l’école et/ou sur le chemin de l’école

116 millions de filles de 5 à 17 ans sont exploitées

200 millions de filles et de femmes ont été victimes de mutilations génitales

15 millions sont mariées de force chaque année avant l’âge de 18 ans

2 millions sont enceintes chaque année avant l’âge de 15 ans