Journée mondiale contre l’hépatite

La Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet 2017, est l’occasion d’intensifier tous les efforts pour mettre en œuvre la première stratégie mondiale OMS du secteur de la santé contre l’hépatite virale, 2016-2021 et aider les États Membres à atteindre l’objectif final: éliminer l’hépatite.

Les activités et la sensibilisation autour de cette journée sont conçues pour:

  • rechercher l’engagement politique après l’approbation officielle de la Stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale lors de l’Assemblée mondiale de la Santé en 2016;
  • braquer les projecteurs sur les actions nationales contre l’hépatite dans les pays où cette maladie constitue un lourd fardeau;
  • encourager les actions et les engagements pris au niveau individuel, par les partenaires et le grand public;
  • souligner la nécessité d’une riposte mondiale plus forte encore, telle que décrite dans le rapport mondial de l’OMS sur l’hépatite pour 2017.

En soutien à la campagne pour «Éliminer l’hépatite», l’OMS rendra publique des informations sur les actions entreprises par les 28 pays ayant la plus forte charge de morbidité.

  • 11 pays concentrent près de 50% de la charge mondiale de l’hépatite chronique

Brésil, Chine, Égypte, Inde, Indonésie, Mongolie, Myanmar, Nigéria, Ouganda, Pakistan, Viet Nam.

  • 17 pays ont également une prévalence élevée et totalisent, avec les pays susmentionnés, 70% de la charge mondiale

Afrique du Sud, Cambodge, Cameroun, Colombie, Éthiopie, Géorgie, Kirghizistan, Maroc, Népal, Ouzbékistan, Pérou, Philippines, Sierra Leone, Tanzanie, Thaïlande, Ukraine, Zimbabwe.

 L’hépatite virale est un problème majeur de santé publique à l’échelle mondiale et nécessite d’agir d’urgence.Fin 2015, il y avait approximativement 325 millions de personnes vivant avec une hépatite chronique.On estime qu’en 2015 dans le monde, 257 millions de personnes vivaient avec le virus de l’hépatite B (VHB) et 71 millions avec celui de l’hépatite C (VHC).

Très peu des personnes infectées ont eu accès au dépistage et au traitement, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.Fin 2015, seules 9% des personnes infectées par le VHB et 20% de celles infectées par le VHC avaient été dépistées et diagnostiquées. Sur l’ensemble des cas d’infection par le VHB diagnostiqués, 8% (soit 1,7 million) étaient sous traitement, tandis que 7% des cas d’infections par le VHC (1,1 million) avaient commencé le traitement en 2015.

Les cibles mondiales pour 2030 sont les suivantes: 90% des personnes ayant une infection à VHB ou à VHC sont dépistées et 80% des patients remplissant les conditions requises bénéficient du traitement.L’hépatite virale a provoqué 1,34 million de décès en 2015, un chiffre comparable à celui de la tuberculose et dépassant celui du VIH. Le nombre des décès dus à l’hépatite est en augmentation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s