Donald Trump se confie sur sa venue à Paris « C’était très beau,j’étais content de l’avoir fait »

Dans une longue interview accordée au New York Times, le président américain Donald Trump revient, entre autres, sur sa venue à Paris pour le défilé du 14-Juillet, et se confie sur sa relation avec Emmanuel Macron.L’interview se passe dans le bureau ovale, ce mercredi. Trois reporters du New York Times interrogent Donald Trump sur ses dernières semaines, et donc sur sa visite à Paris pour le 14-Juillet. Et le président américain s’étend sur le défilé, sa rencontre avec Emmanuel Macron et ses impressions sur le peuple français. 

« Je viens de mettre fin à l’accord de Paris… » Donald Trump raconte d’abord le coup de fil du président français, reçu fin juin, pour l’inviter à Paris. « Il m’a appelé et a dit : ‘j’aimerais que vous soyez là, vous honorer en France’, à cause du 14-Juillet. Et puis c’est le centenaire de la Première Guerre mondiale. C’est énorme. » Trump confie avoir hésité. « J’ai demandé : ‘pensez-vous que ce soit une bonne idée pour moi de venir à Paris ? Je viens de mettre fin à l’accord de Paris, la semaine dernière. Est-ce une bonne chose ?’ Il m’a répondu : ‘ils vous adorent en France’. J’ai dit ‘Ok, je ne veux juste pas vous faire de mal.' » 

Ensuite le président américain ne tarit pas d’éloges sur son homologue français. « J’ai une formidable relation avec lui. C’est un type super », affirme-t-il. Et d’insister, alors que le journaliste soulignait la façon dont Emmanuel Macron s’est montré très respectueux avec lui: « C’est un type super. Intelligent. Fort. Il adore tenir ma main ».

Protocole oblige, les deux chefs d’Etat se sont serrés la main à plusieurs reprises, pendant les deux jours de visite de Donald Trump, et se sont notamment longuement salués pendant 29 secondes au moment de se quitter, place de la Concorde comme le rapporte CNN. Des poignées de mains souvent longues et franches, comme l’avait été leur premier contact, à Bruxelles le 25 mai, en marge du sommet de l’OTAN. 

« Les gens ne réalisent pas à quel point il adore me tenir la main. (…) C’est une très bonne personne. Il est ferme, mais il doit l’être. Je pense qu’il va être un président formidable. Mais effectivement, il adore me tenir la main », martèle Donald Trump. 

Le président américain garde visiblement un excellent souvenir de son passage à Paris, à commencer par la parade militaire du 14-Juillet, « l’une des plus belles qu’il ait vues ». « Nous devrions en faire une un jour sur Pennsylvania Avenue », à Washington, ajoute-t-il, visiblement impressionné par les « 200 avions au-dessus de nos têtes » et les « 100.000 uniformes différents ». « C’était beaucoup plus que la normale. Normalement, vous avez les avions, et c’est tout, comme la parade du Super Bowl », souligne le président des Etats-Unis.

« Et vous savez ce qui était bien aussi? C’était limité. En deux heures, le défilé était fini. Ça n’a pas duré la journée. Ils ne sont pas devenus dingues » , fait-il encore remarquer. « C’était incroyable. Vous regardez l’Arc de Triomphe. Et vous avez ces soldats. Tout le monde était si fier. Honnêtement, c’était très beau. J’étais content de l’avoir fait ». 

Modeste, il revient aussi sur le dîner partagé par les deux hommes et leurs épouses à la Tour Eiffel, au pied duquel se trouvaient « des milliers et des milliers de personnes, juste parce qu’elles avaient entendu que nous dînions là. » 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s