Attentat de Londres : Une douzaine d’arrestations dans l’Est de Londres 

La police a arrêté 12 personnes à Barking, quartier de l’est de Londres, en relation avec l’attentat de la veille sur le London Bridge qui a fait 7 morts, indique un communiqué publié sur Twitter.Plusieurs perquisitions sont en cours, a précisé le police. Les policiers avaient abattu la veille les 3 hommes qui ont attaqué des passants au couteau à Borough Market, dans le centre de Londres, après avoir fauché plusieurs personnes au volant d’une camionnette sur le pont.Scotland Yard a confirmé qu’un officier de la police métropolitaine hors-service a été gravement blessé lors de l’attentat terroriste de la nuit dernière à London Bridge selon Sky News.

D’après la chaîne de télévision Sky News, des policiers lourdement armés se sont rendus notamment au domicile de l’un des trois suspects abattus lors de l’attentat. Un photographe de l’AFP a distingué sur place quatre femmes, qui étaient emmenées par la police. Elles se couvraient le visage de leur foulard.

  • Ce que l’on sait 

L’attentat s’est produit samedi soir dans le centre de Londres, lorsque une camionnette a écrasé des passants sur le London Bridge, avant d’aller s’encastrer dans une clôture près de la cathédrale de Southwark dans le quartier branché de Borough Market. Les trois passagers de la camionnette, armés de couteau, se sont alors précipités dans des bars proches, particulièrement bondés en cette soirée de finale de Ligue des Champions de football qui était diffusée dans les pubs. Sept personnes ont été tuées et 48 étaient hospitalisées à Londres après cet attentat, d’après la Première ministre Theresa May qui a dénoncé l’ « idéologie malfaisante de l’extrémisme islamiste ». L’attentat n’a pas été revendiqué.

La patronne de la police londonienne, Cressida Dick, a expliqué plus tôt dans la matinée de dimanche que la menace représentée par les trois auteurs de l’attaque avait été « neutralisée ». « Il est important qu’avant toute chose il n’y ait plus personne qui représente encore un danger. Nous ne pensons pas qu’il y ait quelqu’un d’autre, mais nous devons en être absolument certains », a-t-elle précisé.

Theresa May a répondu à une première question importante de l’enquête, au lendemain de l’attentat qui a fait sept morts à Londres, samedi soir : selon la Premier ministre britannique, il n’existe pas de lien entre ces faits et l’attaque perpétrée à Manchester, il y a quelques semaines. « Les attaques récentes ne sont pas connectées, mais nous sommes face à une nouvelle forme de menace, car le terrorisme engendre le terrorisme », a-t-elle affirmé devant son bureau du 10. Downing Street, après une réunion consacrée à la sécurité. 

Les services de sécurité et la police ont réussi à déjouer cinq projets d’attentat crédibles depuis l’attaque de Westminster », a par ailleurs indiqué Theresa May. En mars, une voiture avait foncé sur des passants dont un groupe de lycéens français près du parlement britannique. En comptant cet attentat, le Royaume-Uni a donc été pris pour cible trois fois en quelques mois. 

La Premier ministre a enfin précisé que les élections législatives se dérouleraient comme prévu, jeudi 8 juin. « Il ne faut jamais que la violence perturbe le processus démocratique », a-t-elle estimé. Dimanche, conservateurs et travaillistes.

« Huit policiers ont déchargé leurs armes (…). D’après nos premières évaluations, une cinquantaine de balles ont été tirées par ces huit agents », a dit à la presse Mark Rowley, le chef de l’unité antiterroriste britannique. La plupart des policiers britanniques ne sont pas armés et il est rare que les agents utilisent leurs armes à feu.

La situation à laquelle étaient confrontés ces agents était critique: une affaire de vie ou de mort », a dit Mark Rowley. « Ces hommes armés portaient ce qui s’apparentait à des vestes suicides. Ils avaient déjà attaqué et tué des personnes et devaient être mis hors d’état de nuire immédiatement. » « Je ne suis pas surpris que face à ce qu’ils pensaient être trois kamikazes, les policiers aient tiré un nombre sans précédent de balles pour être complètement certains d’avoir neutralisé la menace que ces hommes représentaient. » Un passant a été blessé par les balles des policiers, sans que ces blessures n’engagent son pronostic vital, a ajouté Mark Rowley.

Le chef de l’antiterrorisme a déclaré que les enquêteurs progressaient de manière significative dans l’identification des assaillants. Il a précisé que la camionnette qui a servi à faucher des piétons sur le London Bridge avait été louée récemment par l’un des trois hommes. Les trois occupants du véhicule en sont ensuite sortis et ont poignardé au hasard les passants dans le secteur du marché couvert de Borough Market, très fréquenté les samedis soirs.

Un Français a été tué dans l’attentat de Londres et sept autres sont hospitalisés, a annoncé dimanche le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. « Des terroristes d’une incroyable lâcheté s’en sont pris à la foule innocente d’un samedi soir, faisant des dizaines de victimes parmi lesquels plusieurs de mes compatriotes », a affirmé Jean-Yves Le Drian dans une brève déclaration au musée du Bardo, à Tunis.Revenant sur le bilan de l’attaque qui a coûté la vie à sept personnes samedi soir dans la capitale britannique, Jean-Yves Le Drian a fait état, « côté français », d' »un mort et sept personnes hospitalisées, dont quatre dans un état grave » côté français. « Un compatriote est toujours porté disparu », a-t-il ajouté. Jean-Yves Le Drian, qui débute une visite officielle en Tunisie, n’a pas souhaité fournir d’autre indication.Dimanche soir, le Premier ministre Édouard Philippe a adressé sur Twitter ses pensées à la famille du Français tué.
Le groupe État islamique a revendiqué dimanche soir, dans un communiqué de son agence de propagande Amaq, l’attentat de Londres, qui a coûté la vie à sept personnes dans la nuit de samedi à dimanche. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s