Le prince William regrette que  ses enfants ne puissent jamais connaître la princesse Diana

William n’avait que 14 ans quand sa mère, la princesse Diana, est morte dans un accident de voiture, à Paris. Alors qu’il s’apprête à commémorer le 20e anniversaire du drame, aux côtés de la famille royale, le prince, très pudique sur le sujet jusqu’alors, s’est livré dans le magazine GQ sur cette absence.Dans cette longue interview accordé à l’édition britannique du mensuel, publiée le 29 mai, le Duc de Cambridge confie avoir mis vingt ans avant de pouvoir faire son deuil. Engagé avec son frère Harry et son épouse Kate dans une campagne de sensibilisation à la souffrance mentale, il a choisi de s’exprimer publiquement sur ce qu’il avait ressenti à l’époque, et sur les difficultés qu’il rencontre toujours aujourd’hui. « Je trouve ça encore difficile aujourd’hui parce qu’à l’époque, c’était tellement violent. Et ce n’est pas le même deuil que pour d’autres personnes, parce que tout le monde le savait, tout le monde connaît l’histoire, tout le monde la connaît », explique-t-il. « C’est une situation différente pour la plupart des gens qui perdent quelqu’un qu’ils aiment, il est possible que cela reste privé ou ils peuvent décider de partager leur histoire, s’ils le veulent. »

Cela aura pris du temps au futur roi d’Angleterre d’arriver à parler de sa mère en public, révèle-t-il. « Je parle d’elle plus ouvertement, plus honnêtement, je me rappelle mieux d’elle et j’en parle mieux en public. Cela m’a pris presque vingt ans d’y arriver. Je trouve toujours cela difficile car à l’époque, c’était si dur. » Le prince William a pour la première fois évoqué l’absence de sa mère dans sa vie de famille actuellement. « J’aurais aimé avoir ses conseils. J’aurais adoré qu’elle rencontre Catherine (Kate Middleton) et qu’elle puisse voir nos enfants grandir. Cela me rend triste que cela ne puisse jamais arriver, qu’ils ne la connaitront jamais. »

Dans le magazine, Will et Kate prennent la pose avec leurs enfants, le prince George et la princesse Charlotte, dans l’herbe. « La stabilité à la maison est importante pour moi. Je veux élever mes enfants dans un monde heureux, stable, protégé, et c’est important pour nous deux en tant que parents. » A propos de George, 3 ans, qui sera appelé à régner un jour, il déclare : « Je veux que George grandisse dans un environnement réel, je ne veux pas qu’il grandisse entre les murs d’un palais, il faut qu’il sorte. Les médias rendent la tâche difficile mais je vais me battre pour qu’il ait une nouvelle vie. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s