Giro : 21 ème étape Monza – Milano 

Le Tour d’Italie s’achève avec un contre-la-montre individuel de 28 km tout plat (voire en légère descente) depuis le fameux circuit de Monza : les coureurs couvriront un tour du circuit avant de passer par les stands et de sortir derrière les paddocks. L’arrivée sera jugée sur l’historique place du Duomo.

Chose inédite ou presque dans l’histoire du Giro, 4 coureurs se tiennent en moins d’une minute avant d’aborder ce contre-la-montre décisif. Nairo Quintana porte le maillot rose, mais il devra batailler ferme pour résister à ses adversaires, sur le papier meilleurs que lui sur l’épreuve individuelle. Sur un profil 100% plat, Tom Dumoulin aura sans doute l’occasion de parachever son oeuvre. Méfiance cependant quant à Vincenzo Nibali, Thibaut Pinot et Ilnur Zakarin, en embuscade au départ de cette ultime étape du 100e Tour d’Italie.

  • VILLE DÉPART : MONZA

La construction de l’Autodromo Nazionale Monza a été décidé en Janvier 1922 par l’Automobile Club de Milan pour célébrer le vingt-cinquième année de fonctionnement et de mettre à la disposition de l’industrie automobile italienne d’une croissance forte, une piste permanente pour les tests et pour les compétitions. Le 8 Septembre de la même année, il a couru la première édition du Grand Prix moto des Nations et deux jours plus tard, il a couru le 2e Grand Prix d’Italie (la première a été jouée en 1921 sur le circuit semi-permanent à Montichiari). Depuis lors, sauf pendant quelques années pendant la Seconde Guerre mondiale et une poignée d’autres éditions, le Grand Prix d’Italie (de 1950 appelé Formule 1 Grand Prix d’Italie) a toujours été joué sur cette piste.

  • VILLE ARRIVÉE : MILANO 

Fondée durant l’Antiquité par des peuples celtes, les Insubres, Milan est conquise en -222 par les Romains et sera la capitale de l’Empire romain d’Occident pendant un siècle, de 286 à 402. Elle devient durant les siècles suivants un lieu majeur du christianisme, gouverné par des comtes puis par la famille Visconti, qui en font l’une des places financières les plus importantes du Moyen Âge. De 1395 à 1796, la ville forme le Duché de Milan, fief du Saint-Empire romain germanique successivement sous la domination de la France, des Habsbourg d’Espagne et de l’Autriche, avant de rejoindre en 1859 le Royaume d’Italie. Au début du xxe siècle, Milan devient la région la plus industrielle du pays et est à l’avant-garde du processus de consolidation de la jeune nation italienne. En grande partie dévastée durant la Seconde Guerre mondiale, en raison de l’occupation nazie, la ville devient le centre de la Résistance italienne. De l’après-guerre à aujourd’hui, Milan connaît une explosion démographique et économique, attirant de nombreux travailleurs du sud de l’Italie ainsi des étrangers, faisant d’elle l’une des villes les plus cosmopolites du pays.

Milan est considéré comme le cœur industriel, commercial, financier et universitaire de l’Italie. Siège de la Bourse italienne, elle représente un grand pôle d’attraction pour les sièges d’entreprises, notamment dans le secteur de la mode et du design, dont Milan est l’une des capitales mondiales – elle accueille notamment l’une des principales fashion weeks et le Salon international du meuble. Elle accueille par ailleurs 185 000 étudiants – soit 11 % des étudiants en Italie –, dans des établissements tels que la prestigieuse université Bocconi. Enfin, Milan est le lieu de résidence de deux grands clubs de football européens : le Milan AC et l’Inter de Milan.

  • CUISINE

Ossobuco avec risotto au safran, côtelette à éléphant (Milanese), le cassoela (chou et de porc)

  • VIN

Oltrepò Pavese (rouge, blanc, scintillement, à partir de raisins Barbera, Riesling, Cortese, Muscat, Malvoisie, Pinot Noir, Chardonnay, Cabernet Sauvignon et Sauvignon), Bonarda (rouge); Buttafuoco (rouge), Sangue di Giuda (rouge), Pinot Gris (blanc); San Colombano (rouge, rouge vif, blanc, blanc pétillant).

  • LIEU TOURISTIQUE 

La cathédrale (XIVe siècle), Castello Sforzesco (XVe siècle), la Pinacothèque Ambrosiana, l’Académie de Brera, le quartier Navigli, quartier de Porta Nuova, Basilique Sant’Ambrogio (IV siècle), la vieille ville, le Quartier Napoléon (XIXe siècle ).

  • HISTOIRE

Population: 1.300.000

Fondation: le IVe siècle avant J.-C.

Nom historique: Mediolanum


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s