Giro : 17 ème étape Tirano – Canazei 

Au lendemain d’une journée particulièrement exigeante, la 17e étape de ce 100e Tour d’Italie proposera un menu plus digeste que le Stelvio et le Mortirolo, mais pas sans difficulté pour autant au départ de Tirano. Deux ascensions de seconde catégorie figurent en effet dans les 60 premiers kilomètres de cette étape l’ Aprica et le Paso Del Tonale. La suite sera plus tranqille, avec seulement une côte de troisième catégorie à Giova dans les 100 derniers kilomètres. L’arrivée sera jugée à Canazei. 

  • VILLE DÉPART : TIRANO 

La ville, à la frontière avec la Suisse, fascine pour son artistique, culturel et gastronomique. Parmi la beauté artistique se distingue par la basilique Madonna di Tirano et beaucoup sont aussi les palais du « 500 et » 600 qui ornent le centre historique. Tirano est un point de départ idéal pour la randonnée et le vélo, et des visites à d’autres endroits de la Valteline. offre touristique de fierté est le site Bernina Express, patrimoine mondial de l’UNESCO, qui, à partir de Tirano, d’arriver à Saint-Moritz, atteignant 2.250 mètres au-dessus du niveau de la mer réservant aux touristes un cadre magnifique.

  • CUISINE

Bitto (fromage), bresaola, pizzoccheri (pâtes de sarrasin avec du chou et le fromage), polenta taragna.

  • VIN

Sassella, Grumello, Brasier, Sforzato, Valgella, Maroggia, Valtellina Superiore (rouge).

  • LIEU TOURISTIQUE 

L’église paroissiale de San Martino (XVe siècle), le sanctuaire de Beata Vergine, Musée Ethnographique de Tirano, murs il Moro Ludovico, Bernina Express.

  • HISTOIRE

Population: 9000

Fondation: époque romaine

Nom historique: Tirianum

  • VILLE ARRIVÉE : CANAZEI 

Canazei est l’un des centres touristiques les plus importants de Val di Fassa. La ville doit sa renommée principalement à sa position extraordinaire. village Ladin est entouré par les majestueuses Dolomites, le groupe Sella (3152 m), puissant et sculpturale, domine son paysage, d’une part, le Grand Vernel (3058 m) et le complexe volcanique, qui culmine dans la fissure Neigra (2534 m), de l’autre, et, un peu plus loin, la Marmolada (3342 m), la reine des Dolomites. L’apparition du centre-ville (et villages) est une expression de l’ancienne économie agro-pastorale, avec du bois et des bâtiments en pierre, où les granges à côté des maisons (souvent décorées à l’extérieur avec des peintures religieuses) se sont réunis autour de petits il a demandé, dans un style gothique. En hiver, Canazei est la capitale incontestée du ski, au cœur du Dolomiti Superski et en été, il est un paradis pour les randonneurs.

  • CUISINE

Canederli, Ciajoncìe (boulettes farcies aux pommes de terre et les figues sèches), strudel, Fortaes (pâte frite accompagnés de confitures); Puzzone Moena DOP, Nostrano di Fassa, Cuor di Fassa (fromage), du bacon et Schüttelbrot (genre de Puces pain), le miel.

  • LIEU TOURISTIQUE 

Eglise de Saint-Florian (XVIe siècle), Dolomiti Superski (le plus grand consortium domaine skiable européen avec 1200 km de pistes), les anciennes granges de Strèda de Col da Ronch, Municipalité de (senior du XXe siècle Ettore Sottsass) Canazei, Les fresques Cesa Bernard (Virgil Soraperra 1979-1990), Dòlaondes (centre aquatique), Route des fromages des Dolomites.

  • HISTOIRE

Population: 1.900

Fondation: Période médiévale

Nom historique: Cannacetum

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s