Attentat lors du concert d’Ariana Grande à Manchester 

Une explosion a fait au moins 22 morts et 50 blessés, lundi soir à la Manchester Arena, après un concert de la chanteuse Ariana Grande dans la ville du nord de l’Angleterre. La police privilégie la piste « terroriste ». Vers 23h30 lundi soir (heure française), alors que le concert d’Ariana Grande touchait à sa fin dans une salle de concert de Manchester, un attentat suicide s’est produit. L’explosion s’est produite alors que les spectateurs partaient à la fin d’un concert d’Ariana Grande, à la Manchester Arena. Selon un communiqué de la police des transports de Manchester, l’explosion a eu lieu dans le foyer du stade qui abrite la salle de concert.Ce foyer est un espace public qui relie la salle à la gare toute proche de Victoria où passent trains et métros.« Ceci est traité comme un incident terroriste » a indiqué la police. 

 La police a isolé la zone et de nombreuses voitures de police et ambulances étaient garées autour de la salle. Selon The Guardian, une équipe de démineurs s’est rendue sur place.Le trafic ferroviaire vers la gare de Manchester Victoria, proche de la salle de concert, a été stoppé, a indiqué l’opérateur Northern Railway.Dans la salle, c’est la panique, les spectateurs se trouvant du côté d’où semble être partie l’explosion se précipitent de l’autre côté de la salle, c’est la bousculade pour sortir, comme le montre une vidéo circulant sur les réseaux sociaux. Robert Tempkin, 22 ans, a déclaré à la BBC : « Tout le monde criait et courait, il y avait des manteaux et des téléphones sur le sol, les gens ont tout abandonné » dans le mouvement de panique. « Des gens hurlaient qu’ils avaient vu du sang, mais d’autres disaient que c’étaient des ballons qui avaient explosé ou une enceinte qui avait claqué », a-t-il ajouté. « On a écouté la dernière chanson et soudain, il y a eu comme un flash avec un bang et puis de la fumée », a dit Gary Walker, de Leeds, venu avec sa femme pour attendre leurs filles à la sortie du concert, sur la radio 5 de la BBC.

Venu assister au concert avec sa sœur, Oliver Jones, 17 ans, a rapporté au quotidien The Guardian avoir « entendu une détonation » lorsqu’il était aux toilettes, au moment où le spectacle venait de s’achever. « J’ai vu les gens crier et courir dans une direction, avant de repartir en sens inverse », témoigne-t-il, se disant « choqué et effrayé ». « On voit ça tout le temps aux informations, mais on ne s’attend pas à ce que cela nous arrive. »

Comme dans d’autres villes précédemment touchées par des attentats, un élan de solidarité s’est mis en place. Des habitants de Manchester ont ouvert leurs portes aux gens restés bloqués après l’incident, sous le hashtag #RoomforManchester sur Twitter.
la police britannique a indiqué que l’assaillant était seul et qu’il avait déclenché une charge explosive qu’il portait sur lui.

« Nous pensons, à ce stade, que l’attaque de la nuit dernière a été menée par un homme seul », a déclaré le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins. « L’assaillant, je peux le confirmer, est mort dans la salle. Nous pensons qu’il portait un engin explosif qu’il a déclenché, provoquant cette atrocité », a-t-il ajouté. Les enquêteurs tentent de déterminer s’il a opéré seul ou s’il appartenait à une cellule terroriste.

La police de Manchester a annoncé mardi l’arrestation d’un homme de 23 ans en lien avec l’attentat suicide qui a fait au moins 22 morts, dont des enfants, à la sortie d’un concert lundi soir.

« Nous pouvons confirmer l’arrestation d’un homme de 23 ans dans le sud de Manchester », a indiqué la police dans un communiqué. L’auteur de l’attentat est mort après avoir déclenché un engin explosif, avait indiqué auparavant la police.Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué mardi dans un communiqué l’attentat qui a fait au moins 22 morts et 59 blessés lundi soir à l’issue d’un concert pop à Manchester, dans l’ouest de l’Angleterre.

Le communiqué, publié par l’EI via l’un de ses canaux de communication sur les réseaux sociaux, précise qu’un « des soldats du califat a placé une bombe dans la foule » lors du concert. Le groupe djihadiste menace également d’autres attaques.Dans un tweet, Ariana Grande s’est dite « brisée » par l’attentat ayant fait au moins 19 morts à la fin de son concert à Manchester.La chanteuse américaine Ariana Grande s’est dite « brisée » par l’attentat à la salle Arena de Manchester qui a fait 19 morts juste après le concert qu’elle venait d’y donner lundi soir.

« Je suis affreusement désolée ». « Brisée. Du fond du cœur, je suis affreusement désolée. Je n’ai pas de mots », a twitté mardi la chanteuse, qui effectue actuellement une tournée en Grande-Bretagne.

Plusieurs de ses célèbres amies américaines se sont également rapidement exprimées sur les réseaux sociaux.

La rappeuse Nicki Minaj, qui l’accompagne sur plusieurs chansons et notamment « Bang Bang » a écrit: « Mon coeur est blessé pour ma soeur Ariana et toutes les familles touchées par cet événement tragique au Royaume-Uni. Des innocents ont perdu la vie. Je suis désolée d’entendre ça. » Un message retwitté par plus de 39 000 personnes.
Environ 55 000 personnes ont reposté celui de Taylor Swift. La reine de la pop américaine, une proche d’Ariana Grande, a tenu à envoyer « tout son amour ».

« Mes pensées, mes prières et mes larmes pour tous ceux qui ont été affectés par la tragédie de Manchester ce soir », écrit-elle encore.
De son côté, Katy Perry évoque « un coeur brisé pour les familles ce soir. Un coeur brisé pour Ari. Un coeur brisé pour l’état de ce monde », annonce son message suivi d’un émoticône représentant un visage triste et inquiet.

  • Les réactions politiques 


La Première ministre britannique Theresa May a condamné « l’attaque terroriste épouvantable » qui a eu lieu à Manchester lundi soir à la sortie d’un concert dans la salle Arena, faisant 22 morts et une cinquantaine de blessés.

Theresa May explique que les services britanniques travaillent « à établir tous les détails ». « Nous travaillons à établir tous les détails de ce qui est traité par la police comme une épouvantable attaque terroriste », a souligné Theresa May, en exprimant sa sympathie aux familles.
« Les Canadiens ont appris avec horreur l’attentat survenu à Manchester » et leurs « pensées accompagnent les victimes et leur famille », a écrit le Premier ministre Justin Trudeau sur son compte Twitter

Réagissant à l’attentat perpétré à Manchester lundi soir, Emmanuel Macron a fait part de son « effroi », parlant également de sa « consternation ».

 L’Élysée a également indiqué que le Président de la République allait s’entretenir rapidement avec Theresa May. Selon le communiqué de la président de la République, Emmanuel Macron « adresse au peuple britannique toute la compassion et la sollicitude de la France. »

« Le président de la République poursuivra avec le gouvernement et les forces britanniques le combat contre le terrorisme », ont ajouté les services de l’Élysée.

La chancelière allemande Angela Merkel a fait part mardi de sa « tristesse » et de son « horreur » après l’attentat qui a fait 22 morts lors d’un concert à Manchester.
« Inconcevable de tuer des gens lors d’un concert joyeux ». « L’Allemagne est aux côtés » des Britanniques, a déclaré la chancelière dans un communiqué. « Cette attaque terroriste présumée ne fera que renforcer notre détermination à travailler avec nos amis britanniques contre ceux qui commettent des actes aussi inhumains », a-t-elle ajouté. « Il est inconcevable que quelqu’un utilise un concert de musique pop joyeux pour tuer des gens ou leur infliger de graves blessures », a encore réagi la chancelière, qui adresse ses « sincères condoléances aux victimes, aux blessés ainsi qu’à leurs proches ».
L’ancien président français François Hollande a condamné mardi l' »effroyable attentat » de Manchester, commis selon lui par des « lâches (qui) ont visé la jeunesse ».

« La jeunesse, symbole de notre liberté ». « Tout mon soutien aux victimes de cet effroyable attentat et au peuple britannique », a réagi sur Twitter l’ancien chef de l’Etat, resté silencieux depuis son départ de l’Elysée le 14 mai. « Ces lâches ont visé la jeunesse, symbole de notre liberté », dénonce François Hollande.

La reine Elisabeth II a qualifié mardi d' »acte barbare » l’attentat suicide de Manchester, qui a fait au moins 22 morts, dont des enfants, à la sortie d’un concert pop lundi soir.

« La nation toute entière a été choquée (…) j’exprime ma plus profonde sympathie à tous ceux qui ont été affectés par ce terrible événement, en particulier aux familles et aux proches de ceux qui ont été tués ou blessés » dans cet « acte barbare », a déclaré la monarque dans un communiqué.
L’attentat est le plus meurtrier visant le Royaume-Uni depuis douze ans.
Le président des Etats-Unis Donald Trump a vivement condamné mardi à Bethléem, en Cisjordanie occupée, l’attentat de Manchester perpétré selon lui par « des losers malfaisants ».

« Ce sont des losers, n’oubliez jamais cela ». « Tellement de jeunes gens magnifiques, vivants et aimant la vie, assassinés par des losers malfaisants. Je ne les appellerai pas des monstres car ils aimeraient trop ce mot », a déclaré Donald Trump en présence du président palestinien Mahmoud Abbas avec lequel il s’est entretenu dans la matinée. « Il y en aura d’autres. Mais ce sont des losers, n’oubliez jamais cela », a-t-il ajouté, proclamant une solidarité « absolue » avec le Royaume-Uni.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s