Commémoration du 72 ème Anniversaire du 8 mai 1945 

En ce jour de 8 mai, Commémoration du 72 eme anniversaire de la victoire alliée en 1945, lors de la Seconde Guerre mondiale. C’est un jour férié en France. Profitez donc de cette journée de repos.

  • L’histoire du 8 mai 1945 

C’est un jour important à plus d’un titre. En France, le 8 mai est chaque année à la fois une fête nationale et un jour férié qui rappellent la victoire des Alliés pendant la Seconde guerre mondiale et la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945.le 8 mai a été adopté comme le jour de commémoration de la capitulation de l’Allemagne lors de la Seconde guerre mondiale. Pourtant, la réalité est nettement plus complexe.cet évènement ne marque la fin de la Seconde guerre mondiale qu’en Europe, le conflit se poursuivant encore quatre mois dans le Pacifique, entre le Japon et les Etats-Unis.le début du mois de mai 1945 marque l’effondrement du Troisième Reich. Le 30 avril. Adolf Hitler se suicide ce jour-là dans son bunker de la chancellerie tandis que les soldats soviétiques sont dans Berlin. Joseph Goebbels tente de prendre contact afin de signer un armistice. Incapable d’établir le lien et refusant une capitulation sans condition, il se donne la mort le 1er mai. Le lendemain, la Bataille de Berlin s’achève avec la capitulation du général allemand Helmuth Weidling et de ces hommes.le 8 mai a été adopté comme le jour de commémoration de la capitulation de l’Allemagne lors de la Seconde guerre mondiale. Pourtant, la réalité est nettement plus complexe.cet évènement ne marque la fin de la Seconde guerre mondiale qu’en Europe, le conflit se poursuivant encore quatre mois dans le Pacifique, entre le Japon et les Etats-Unis. 

le début du mois de mai 1945 marque l’effondrement du Troisième Reich. Le 30 avril. Adolf Hitler se suicide ce jour-là dans son bunker de la chancellerie tandis que les soldats soviétiques sont dans Berlin. Joseph Goebbels tente de prendre contact afin de signer un armistice. Incapable d’établir le lien et refusant une capitulation sans condition, il se donne la mort le 1er mai. Le lendemain, la Bataille de Berlin s’achève avec la capitulation du général allemand Helmuth Weidling et de ces hommes .Du 4 au 6 mai, l’ensemble des forces nazies restantes (aux Pays-Bas, en Allemagne du Nord, au Danemark, en Bavière, à Breslau) se rendent aux Alliés. Herman Göring, le plus haut dignitaire nazi vivant, se livre aux autorités américaines, à la frontière germano-autrichienne.

Le grand-amiral Karl Dönitz a la tête d’un gouvernement provisoire du Reich,tente de négocier une série de redditions partielles face aux alliés occidentaux, afin de pouvoir continuer le combat à l’est contre les troupes soviétiques. Les Américains refusent le compromis. Le général allemand Alfred Jodl, envoyé par Dönitz, signe la capitulation le 7 mai à 2h41 du matin. Ce moment historique a eu lieu dans une salle du Collège technique et moderne de Reims, qui était alors le QG des forces alliées.Seulement, cette signature n’est pas du goût de Staline, qui regrette l’absence de hauts-représentants soviétiques lors de cette signature. Une seconde capitulation est organisée le 8 mai dans la soirée à Karlshorst, près de Berlin. Cette fois, c’est le Commandant suprême de l’Armée rouge, Gueorgui Joukov, qui préside à la signature. C’est Wilhelm Keitel, commandant suprême des forces armées allemandes qui signe la capitulation. Elle rentre en application à 23h01 le 8 mai. A l’heure de Moscou, cette heure correspond au 9 mai à 01h01. Aujourd’hui, c’est le 9 mai qui est célébré comme le jour de la capitulation allemande en Russie. 

Officiellement, le nom du jour férié correspondant au 8 mai est « Victoire de 1945 ».En 1945, il s’agit bel et bien d’une capitulation du Troisième Reich. En effet, il s’agit d’une reddition pure et simple d’un belligérant, de la fin des combats et de l’état de guerre. D’où l’appellation « victoire de 1945 » et non « armistice de 1945 »

Le 8 mai 1945, les cloches sonnent à 15 heures pour marquer la fin de la guerre (en Europe). Le général de Gaulle l’annonce à son tour dans une allocution radiophonique. Partout en France, des scènes de joies accompagnent le 8 et le 9 mai, qui sont exceptionnellement fériés pour célébrer la défaite de l’Allemagne nazie. Il reste alors des soldats allemands dans l’Hexagone (autour des ports de Dunkerque, Lorient ou Saint-Nazaire, notamment). La question des commémorations se pose très vite. Gouvernement et anciens combattants hésitent entre l’établissement d’une date unique – destinée à célébrer les victoires de 1918 et 1945 – et la mise en place d’une cérémonie spécifique à la Seconde guerre mondiale.François Hollande participe ce lundi  aux traditionnelles commémorations du 8 mai 1945. Et cette cérémonie de commémoration ne sera pas comme les autres.En effet il est accompagné de son successeur Emmanuel Macron.Il s’agira de la première participation du président élu à une commémoration officielle, au lendemain de son élection. Mais cette cérémonie sera aussi la réédition d’une situation similaire quand, en 2012, François Hollande, élu, avait déposé la traditionnelle gerbe sous l’Arc de Triomphe avec Nicolas Sarkozy, président sortant. 

  • Programme 

Selon la tradition, un premier dépôt de gerbe est prévu à 10h40 devant la statue du général de Gaulle, Place Clemenceau, au bas des Champs-Elysées. Le chef de l’Etat remontera ensuite en compagnie du président élu la plus célèbre avenue du monde escorté par les motards et les cavaliers de la Garde républicaine jusqu’à la place de l’Etoile. Après les honneurs rendus au chef de l’Etat et le passage en revue des troupes, la gerbe traditionnelle sera déposée sur la tombe du Soldat inconnu.

  • Cérémonie 

Gérard Larcher, le président du Sénat, dépose une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, sous l’arc de Triomphe, Tout comme Anne Hidalgo maire de Paris .

10h 46 : Présent pour les cérémonies de commémoration du 8 mai 1945, Nicolas Sarkozy, interrogé par France 2, a félicité lundi Emmanuel Macron « pour cette belle élection », et lui souhaité « du fond du coeur le meilleur pour la France ». A l’arrivée d’Emmanuel Macron, les deux hommes se échangés une poignée de main.Vers 11 heures,Le président sortant a déposé une gerbe,au pied de la statue du Général de Gaulle, à Paris, avant que la Marseillaise ne retentisse.Pour rejoindre la place de l’Etoile, François Hollande a remonté la plus célèbre avenue du monde escorté par les motards et les cavaliers de la Garde républicaine.Vers 11h 10 La rencontre chaleureuse entre Emmanuel Macron et François Hollande était fortement attendu .Le Président sortant et président élu se sont retrouvés ce lundi, au lendemain de la victoire d’Emmanuel Macron, pour célébrer la Victoire du 8 mai 1945. Après les honneurs rendus au chef de l’Etat et le passage en revue des troupes, Les deux hommes ont déposé une gerbe ensemble, sous l’Arc de Triomphe, puis ravivé la flamme du soldat inconnu . Visiblement ému par la solennité du moment, le président élu a fermé les yeux pendant quelques secondes au moment où résonnait le Chant des partisans. Le président élu et François Hollande ont également signé le livre d’or de la flamme et salué les anciens combattants.François Hollande et Emmanuel Macron, complices, ont salué le cœur de l’armée française avant d’aller à la rencontre des invités présents ce lundi. Parmi eux, Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian.

  • La parole de François Hollande

François Hollande prend la parole sur France 2 et refuse de désigner Emmanuel Macron comme son héritier précisant simplement « qu’il a fait sa carrière à ses côtés.

Il confirme également que la passation de pouvoir se fera dimanche

« Quand j’avais été élu, mon prédécesseur m’avait invité.

C’est une forme de respect républicain et d’hommage que nous devons à tous ceux qui nous ont libérés. 

C’est à lui maintenant, fort de l’expérience qu’il a acquise auprès de moi, de continuer sa marche.Je ne veux pas capter Emmanuel Macron, ce sont les Français qui l’ont choisi.

C’est vrai qu’il m’a suivi durant ces années, de ma candidature à ma présidence.

Il s’est émancipé, a voulu proposer un projet aux Français.

Il est maintenant le président, et c’est à lui, fort de l’expérience acquise auprès de moi et de ce que nous avons fait ensemble, de continuer sa marche

Je lui adresse tous mes voeux de réussite.

Lundi, je serai un citoyen de France et je serai attentif à la situation de mon pays, je serai prêt à toutes les sollicitations qui me seront faites pour être utile.née, je voulais qu’Emmanuel Macron puisse être avec moi, pour qu’une sorte de flambeau puisse être passé.

De l’émotion. Comment ne pas en avoir ? Comment ne pas se souvenir de ma place il y a 5 ans ?

Beaucoup d’émotion aussi, je le dis très sincèrement, de donner à Emmanuel Macron la marche à suivre.  »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s