Emmanuel Macron succède François Hollande et devient le nouveau président de La République 

Le Candidat d’ En Marche Emmanuel Macron a été élu à la tête de la présidence de la France .il devient ainsi le huitième président de La V république et le plus jeune à seulement 39 ans. Il succède ainsi François Hollande à la tête du pays.Selon les premières estimations  de Kantar Sofres One Point , il est crédité de 65,5 %.Il s’est imposé face à Marine Le Pen, à l’issue d’une campagne pleine de rebondissements. Mais c’est surtout la rapidité de son accession au pouvoir qui frappe.Banquier, ministre, leader politique et désormais chef de l’État, Emmanuel Macron a gravi les échelons très rapidement . 

François Hollande a joint dimanche soir son successeur et ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron au téléphone pour le « féliciter chaleureusement » après sa « large victoire », a indiqué l’Elysée.

« J’ai appelé ce soir Emmanuel Macron pour le féliciter chaleureusement pour son élection à la présidence de la République », a déclaré le chef de l’Etat sortant,sur son compte Twitter 

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont eu un échange téléphonique « bref » et « cordial » dimanche soir, a indiqué l’entourage du nouveau président de la République.La candidate du Front national, qui a recueilli environ 35% des voix, s’est revendiquée comme « première force d’opposition au nouveau président ». « Le premier tour a entériné une décomposition majeure de la vie politique française par l’élimination des partis anciens. le second tour entraîne une recomposition politique de grande ampleur autour du clivage entre les patriotes et les mondialistes », a-telle estimé, évoquant ensuite les législatives. « Je serai à la tête du combat de ce combat afin de réunir tous ceux qui veulent choisir la France », a annoncé la finaliste de la présidentielle.

Marine Le Pen a également annoncé du changement pour le Front national. Elle a estimé que son parti devait « profondément se renouveler. Je proposerai donc d’engager une transformation profonde de notre mouvement », a-t-elle lancé. « Le Front National, qui s’est engagé dans une stratégie d’alliances, doit se renouveler profondément afin d’être à la hauteur (…) des attentes des Français », a-t-elle poursuivi. « J’appelle tous les patriotes à nous rejoindre, afin de participer au combat politique décisif qui commence. »Vers 21 heures  Emmanuel Macron prend la parole dans son QG 

« Vous avez choisi de m’accorder votre confiance.
C’est un honneur et une responsabilité.
Merci du fond du coeur.
Je ne vous oublierai pas
J’adresse un salut républicain à mon adversaire Mme Le Pen.
Nous avons des devoirs envers notre pays.
Nous sommes les héritiers d’une grande histoire.
Cette histoire et ce message nous devons les transmettre d’abord à nos enfants, et les porter vers l’avenir, et leur donner une sève nouvelle.
Je ne méconnais aucune difficulté économique, ni l’impasse démocratique, ni l’affaiblissement moral du pays. Je veux adresser un salut républicain à mon adversaire Mme Le Pen. 
Je sais la colère, l’anxiété, les doutes, qu’une partie d’entre vous ont exprimé
Je ne me laisserai arrêter par aucun obstacle. J’agirai avec détermination, et dans le respect de chacun.
Par le travail, l’école, la culture, nous construirons un avenir meilleur.
Je veux saluer le président Hollande.
 Aimons la France.
Pour les cinq années qui viennent, je vais avec humilité, dévouement et détermination la servir en votre nom.
Vive la République, vive la France. »

Très actif sur les réseaux sociaux, il n’a pas manqué d’intervenir le soir de l’élection présidentielle française. Donald Trump a félicité dimanche Emmanuel Macron pour sa « large victoire » et s’est « réjoui » sur Twitter de travailler avec lui à l’avenir. 

« Congratulations to Emmanuel Macron on his big win today as the next President of France. I look very much forward to working with him! » 

Angela Merkel a salué dimanche soir l’élection d’Emmanuel Macron comme une bonne nouvelle pour l’Europe, et son chef de la diplomatie l’a exhortée à aider le futur président en relâchant la pression sur l’orthodoxie budgétaire.

« Félicitations. Votre victoire est une victoire pour une Europe forte et unie et pour l’amitié franco-allemande », a indiqué le porte-parole de la chancelière allemande, Steffen Seibert, sur son compte twitter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s