Marine Le Pen et Nicolas Dupont Aignan en meeting « Je vous appelle à la lucidité et au sursaut national. »

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a appelé lundi 1er mai à « faire barrage » à « la finance » qui cette fois « à un nom et un visage » en la personne d’Emmanuel Macron, dans un parallèle au discours du Bourget de François Hollande en 2012. Se référant à ce discours de campagne du candidat Hollande qui faisait de la finance son « adversaire » sans nom et sans visage, Marine Le Pen a lancé lors d’un meeting à Villepinte à six jours du second tour : « Cette fois, il a un nom, il a un visage, il a un parti, et il présente sa candidature, et tous rêvent de le voir élu, et il s’appelle Emmanuel Macron ».Nicolas Dupont-Aignan prend la parole au meeting de Marine Le Pen à Villepinte:

« Elire Emmanuel Macron, ce François Hollande junior, immature et agité, revient à enfermer la France dans l’Union européenne qui n’a rien à voir avec l’Union que l’on veut. J’ai choisi la France et Marine Le Pen.

J’ai fait ce choix en conscience. Je n’aurais jamais pu me regarder dans la glace s’il manquait une voix pour gagner dimanche. J’ai donc choisi la France, j’ai choisi Marine

Les dirigeants des Républicains sont des traîtres qui se sont couchés devant Emmanuel Macron à 20h15 dimanche dernier pour sauver leur peau plutôt que la France.

Marine à la capacité à devenir une grande Présidente de rassemblement.

Oui, nous allons gagner ! Grâce à vous nous allons gagner car il faut sauver la France et la reconstruire avec sérieux calme et détermination.

Il faudra baisser les impôts mais aussi récompenser le mérite à l’école ou au travail.

La France est une grande nation qui va réveiller les peuples d’Europe.

Dites non à la France low-cost, à la petite France d’Emmanuel Macron. »

Marine Le Pen prend la parole à son tour au meeting de Villepinte

« Avec tes compagnons de Debout la France tu as fait le choix d’apporter ton soutien à la candidature patriote que j’ai l’honneur de porter dans cette élection présidentielle.
Je demande à Emmanuel Macron de dire qui sera son Premier Ministre.
Mon adversaire n’ose pas dire qui il nommera, sans doute pour ne pas effrayer les Français.
Imaginez s’il confirmait que Laurence Parisot était nommée à ce poste.
Notre regroupement avec Nicolas Dupont-Aignan dérange, c’est bon signe.
Le pouvoir médiatique s’agite !

Rappelez-vous: Juppé était imbattable, Fillon était qualifié et Macron a cru que sa victoire était déjà acquise avec sa voiture aux vitres fumées, ses motards et les anciennes gloires du show-biz à la Rotonde et la gauche caviar.

Notre rôle est de dire la vérité aux Français: Mr Macron c’est la politique de la continuité.
François Hollande veut nous imposer son poulain. M. Macron est le candidat de la continuité, d’une continuité morbide
Hollande ne cesse d’appeler à voter pour lui, parfois plusieurs fois par jour.
Mr Macron est en réalité le candidat sortant !
Emmanuel Macron, c’est « En Marche ou crève ! »
Il laisse les petits sur le bord du chemin, il permet à tous de se déclarer professeur ou taxi au risque de tuer ces professions.
Comme pour Hillary Clinton, la liste de ses soutiens prouve qu’Emmanuel Macron n’incarne pas la nouveauté : Attali, BHL, Tapie, Parisot, Berger, Niel…
Je vous épargnerais les journalistes, nous y passerions la nuit et vue leur hostilité décomplexée, on va peut-être gagner grâce à eux.
L’adversaire de la France c’est toujours la finance, mais cette fois, il a un nom, il a un visage, il a un parti, c’est Emmanuel Macron.

Et bien avec moi le monde de la finance non seulement ne s’emparera pas de l’Elysée mais cessera de gouverner. Le 7 mai je vous appelle à faire barrage à la finance, à l’arrogance, à l’argent roi !
Les étrangers qui demeurent chez nous en respectant nos lois sont nos invités.
On ne peut pas admettre que le minimum vieillesse en France soit inférieur au seuil de pauvreté.
Je ne peux pas accepter qu’en France des personnes âgées ou des jeunes soient obligés de faire les poubelles pour manger.
Emmanuel Macron a plus réfléchi au statut de Première Dame qu’à la lutte contre le terrorisme.
Je suis la candidate de la France qui se lève tôt. 
Je suis la candidate d’une France rassemblée.
Je suis la candidate de la France qui retrouvera confiance en elle.
Il s’agit de donner à la France un président de la République et pas un président de Conseil Général.
Je fais le choix de la lumière et de la vie, je fais le choix de la France et sa civilisation.
Nous portons l’espoir du retour de notre fierté. Nous allons arracher la France des mains de ces élites !
J’ai besoin de vous, de votre énergie pour convaincre, pour montrer que l’essentiel est en jeu.
Renvoyons Hollande et Macron dans la salle de marché.
Le 7 mai votez pour que vive le peuple libre, pour que vive la République, pour que vive la France »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s