Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux candidats qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux candidats qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle. C’est le candidat d’En Marche ! qui semble être arrivé en tête, avec entre 23% et 24% des suffrages exprimés, selon les instituts de sondage, devant la présidente du FN, (entre 21,6% et 23% des voix). Jean-Luc Mélenchon (entre 19,5 et 20%) et François Fillon (entre 19 et 20,3%) sont derrière, dans un mouchoir de poche. Mais ils sont très probablement éliminés.Selon le sondage De Kantar Sofres One Point,Emmanuel Macron (En Marche) vire en tête avec (23,7%) devant Marine Le Pen (21,8%).le candidat de La France insoumise est sans doute éliminée de la course au second tour. Avec près de 20% de voix, Jean-Luc Mélenchon fait tout de même un score largement meilleur qu’il y a cinq ans, avec plus de 8 points de plus.Le candidat de la droite François Fillon n’aura finalement pas réussi à faire oublier les affaires. Alors que pour lui, l’élection était jugée imperdable fin novembre après sa victoire à la primaire, le voilà éliminé avec, selon les instituts, entre 19% et 20% des suffrages. La déception est cruelle pour la droite, et annonce des lendemains difficiles.Le candidat PS Benoît Hamon est bel et bien cinquième, comme les sondages le prévoyaient, avec un score très faible, entre 6 et 7% des voix.

Marine Le Pen en est certaine : « La première étape qui doit me porter à l’Elysée est franchie » avec un « résultat historique », a-t-elle assurée, qualifiée au second tour de l’élection présidentielle, quinze ans après son père Jean-Marie Le Pen.

« Ce résultat est historique.

 Il s’interprète comme un acte de fierté française qui relève la tête, qui est confiant en son avenir.
Il n’a échappé à personne que le système a cherché à étouffer par tous les moyens étouffer le grand débat de cette élection
Vous avez le choix de l’alternance, la vraie, pas celle qui a vu des gouvernements se succéder sans que rien ne change.
Ce n’est évidemment pas avec l’héritier de François Hollande que cette alternance interviendra
Il est temps de libérer le peuple Français ! »

Emmanuel Macron est arrivé avec sa femme Brigitte sur scène et il prend la parole

« Je mesure l’honneur et la responsabilité qui me revient »
Il cite les candidats qui étaient présent au premier tour pour les saluer.Je remercie Benoît Hamon et François Fillon d’avoir appelé à voter en ma faveur au second tour.

A tous ceux qui depuis avril 2016 m’ont accompagné en créant et en faisant vivre En marche!, en une année, nous avons changé le visage de la vie politique française.

J’ai entendu les doutes, la colère, les peurs du peuple de France, sa volonté de changement aussi (…) « Le sentiment profond, organique, millénaire, qui a toujours porté notre peuple, l’engagement pour la patrie, l’énergie pour l’intérêt collectif, au-delà des divisions, l’ont emporté ce soir », a-t-il déclaré depuis son QG de campagne, saluant « la volonté opiniâtre, l’énergie exigeante que des milliers d’entre vous ont déployé pour que cela advienne ».

« Je veux construire une majorité de gouvernement, faite de nouveaux visages, de nouveaux talents. Chacune et chacun peut y avoir sa place. »

 « Vous êtes ce visage de l’espoir français, celui qui dans 15 jours, je veux faire gagner. Il n’y a pas plusieurs France, il n’y en a qu’une dans une Europe qui protège. »

Estimation des résultats du 1 er Tour 

  • Emmanuel MACRON (EN MARCHE !)  23 ,7% 
  • Marine LE PEN (FRONT NATIONAL) 21,8% 
  • François FILLON (LES RÉPUBLICAINS) 19,7 %
  • Jean-Luc MÉLENCHON (LA FRANCE INSOUMISE) 19,2%
  • Benoît HAMON (PARTI SOCIALISTE) 6,5 % 
  • Nicolas DUPONT-AIGNAN (DEBOUT LA FRANCE) 5 %
  • Jean LASSALLE (RÉSISTONS) 1,2 %
  • Philippe POUTOU (NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTE) 1%
  • François ASSELINEAU (UNION POPULAIRE RÉPUBLICAINE) 0,9 % 
  • Nathalie ARTHAUD (LUTTE OUVRIÈRE) 0,7 % 
  • Jacques CHEMINADE (SOLIDARITÉ ET PROGRÈS) 0,2% 

Voici la réaction de certains politiciens 

  • Benoît Hamon 

Après l’annonce de sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle, Benoît Hamon s’est exprimé.

«  » J’ai échoué à déjouer le désastre qui s’annonçait depuis plusieurs mois.
J’en assume pleinement la responsabilité sans me défausser sur le quinquennat et les trahisons. », a-t-il d’abord déclaré.
Et d’ajouter: « Cet échec est une profonde meurtrissure, je mesure la sanction historique, légitime exprimée à l’égard du PS.
L’élimination de la gauche par l’extrême droite signe une défaite morale. »
« J’appelle donc à battre le Front national en votant pour Emmanuel Macron, même si celui-ci n’appartient pas à la gauche et n’a pas vocation à la représenter demain.
Je fais une distinction entre un adversaire politique et une ennemie de la République. L’heure est grave. », a-t-il conclu.

  • François Bayrou 

François Bayrou, soutien d’Emmanuel Macron, a appelé dimanche soir au « rassemblement » pour le second tour de l’élection présidentielle. Le leader du MoDem a également estimé que le scrutin du premier tour avait donné « l’image d’une France déchirée ».

« Il y a dans ce score la manifestation d’un espoir pour les Français et la nécessité de ce qui va être la clé de ce deuxième tour, c’est à dire le rassemblement », a-t-il déclaré sur  TF1. Il faut que « tous ceux qui sont profondément attachés aux valeurs qui nous font vivre ensemble réussissent à se rassembler, à se comprendre », a insisté le président du Modem. « Il y a dans ce score la manifestation d’un espoir pour les Français et la nécessité de ce qui va être la clé de ce deuxième tour, c’est-à-dire le rassemblement », a-t-il poursuivi, estimant que le moment était venu de « cicatriser » les plaies nées des afrontements du premier tour.

  • François Baroin 

À titre personnel, je voterai Macron », a annoncé François Baroin, sénateur LR et fer de lance de la campagne de François Fillon.Dans la droite ligne de François Baroin, plusieurs ténors LR ont appelé à voter pour Emmanuel Macron. Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, a déclaré qu’il le ferait « sans hésiter ». Christian Estrosi, président de la région Paca, a lui aussi lancé un appel à « tous les citoyens » pour qu’ils apportent leur voix au candidat d’En Marche!. 

  • Manuel Valls 

Comme au 1er tour je voterai @EmmanuelMacron le 7 mai.Chacun doit mesurer la gravité du moment et tout faire pour rassembler.Pour la France.

  • Bernard Cazeneuve 

Ce soir la présence d’une candidate d’extrême droite au second tour de l’élection présidentielle, quinze ans après le choc d’avril 2002, appelle une position claire et forte de tous les républicains », a d’abord déclaré le Premier ministre depuis l’Hôtel de Matignon. « C’est la raison pour laquelle je les appelle solennellement à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle pour battre le Front national et faire échec à son projet funeste de régression de la France et de division des Français ».

  • Stéphane Le Foll

Sans ambiguïtés, en ce qui me concerne – je pense que la position du parti socialiste sera celle-là -, appelons à voter Emmanuel Macron au deuxième tour de cette élection », a quant à lui déclaré Stéphane Le Foll sur le plateau de TF1. Évoquant « pour le parti socialiste un résultat qui est une déception », il a appelé à « faire barrage à une France qui n’est pas celle que nous voulons, pas celle qui nous permettra de sortir des difficultés que nous pouvons connaître ».

  • Marion Maréchal Le Pen 

Le Front national est au second tour de l’élection présidentielle, quinze ans après la qualification surprise de Jean-Marie Le Pen. Une performance pour le parti d’extrême droite, saluée dimanche soir par Marion Maréchal-Le Pen, députée FN du Vaucluse et soutien de sa tante Marine Le Pen. Pour la parlementaire, il s’agit d' »une victoire historique pour les patriotes et les souverainistes », avec un score estimé à 22%.

« Grande victoire idéologique du FN ». Satisfaite d’un « clivage clair » avec l’autre qualifié, Emmanuel Macron, Marion Maréchal-Le Pen s’est félicitée de la « grande victoire idéologique » du FN : « Cela fait 15 ans qu’il n’y avait pas eu de candidat souverainiste qui soit parvenu au deuxième tour ».

  • Alain Juppé 

Sans hésiter je soutiens E. Macron dans son duel avec le FN qui conduirait la France au désastre.J’appelle les Français(es) à faire de même


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s