Fusillade sur les Champs Elysées 

Un policier a été tué et un autre blessé jeudi soir lors d’un échange de coups de feu sur les Champs-Elysées, à Paris,selon BFM TV. L’homme à l’origine de la fusillade aurait été tué.L’attaque s’est produite vers 21 heures, aux alentours de la station de métro Franklin D. Roosevelt, dans le VIIIe arrondissement de la capitale.L’évacuation des Champs Elysées se poursuit.les restaurants ont été vidés et les magasins fermés.Sur Twitter, la préfecture de police a conseillé d’éviter le secteur.Un hélicoptère survole la zone et le bas de l’avenue est complètement bloqué.Des tirs auraient été entendus dans le magasin Marks & Spencer au 100 des Champs Elysées (BFM)Plusieurs stations de métro ont été fermées par mesure de sécurité. C’est notamment le cas de Champs-Élysées-Clémenceau et de Franklin D. Roosevelt.La Brigade d’intervention et de recherche (BRI) est sur place, selon le syndicat de police Alliance contacté par BFMTV.Selon le syndicat Unité-SGP Police, l’assaillant aurait fait feu, à bord d’un véhicule, sur une voiture de police qui se trouvait à un feu rouge.21h57 – Outre le policier tué, deux agents de police ont été blessés, annonce le porte-parole du ministère de l’Intérieur sur BFMTV. « Peu avant 21 heures, une voiture est arrivée à hauteur d’un car de police. (…) Un homme est sorti du véhicule a ouvert le feu à l’arme automatique sur le car de police et a tué un policier. Il a tenté de partir en courant en essayant de viser et de prendre pour cible d’autres policiers. Il a réussi à en blesser deux autres. Il a été abattu par les forces de l’ordre. C’est un bilan extrêmement lourd », dit Pierre-Henry Brandet.Tout le quartier a été bouclé pour s’assurer que l’individu a agi seul et n’a pas bénéficié de complicités », ajoute le porte-parole du ministère de l’Intérieur, évoquant également des opérations de déminage.L’avenue des Champs-Élysées a été fermée à la circulation et les piétons ne peuvent pas y accéder. Des policiers lourdement armés, ainsi que des militaires de la mission de protection Sentinelle, sont mis à contribution pour sécuriser les lieux.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur considère que les policiers ont été « délibérément pris pour cible ». Sans vouloir privilégier d’hypothèse, l’attaque « ne serait pas à relier avec un autre fait », notamment un éventuel braquage qui aurait mal tourné. « A priori, c’est un fait qui s’est déroulé de manière indépendante ».Le Premier ministre Bernard Cazeneuve s’est rendu jeudi peu avant 22h00 à l’Elysée pour rejoindre François Hollande et faire un point sur la fusillade, qui intervient à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle.La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie de la fusillade des Champs-Elysées à Paris qui a notamment coûté la vie à un policier, a annoncé le parquet de Paris. Cette enquête en flagrance a été confiée à la Section antiterroriste (SAT) de la Brigade criminelle et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a précisé le parquet.

François Hollande a fait une brève allocution jeudi soir, après la fusillade sur les Champs-Elysées au cours de laquelle un policier a été tué. « Nous sommes convaincus que les pistes qui peuvent conduire à l’enquête et devront révéler toute la vérité sont d’ordre terroriste », a déclaré le chef de l’Etat.

Le président français a précisé qu’un conseil de défense aurait lieu vendredi à 8 heures. « Tout est fait pour que la mobilisation de nos forces de sécurité, policiers, gendarmes, militaires soit au plus haut niveau dans les circonstances que nous connaissons, c’est d’ailleurs le cas depuis plusieurs mois. Nous serons d’une vigilance absolue, notamment par rapport au processus électoral », a indiqué François Hollande, alors que le premier tour de l’élection présidentielle a lieu dimanche.
Selon des sources policières, des perquisitions en Seine-et-Marne, au domicile présumé de l’assaillant, et en banlieue parisienne, sont en cours, après la fusillade sur les Champs-Elysées où un policier a été tué.Daech revendique l’attaque sur les Champs-Élysées, par le biais de son organe de propagande Amaq. Son nom de combattant a également été communiqué par le groupe djihadiste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s