Champions League : L’Atletico Et le Réal Madrid filent en demi 

L’Atlético est désormais un habitué. Le club espagnol, finaliste en 2014 et 2016, s’est qualifié pour sa troisième demi-finale de Ligue des champions en quatre ans après son nul 1-1 sur le terrain de Leicester, mardi, en quarts de finale retour. Vainqueur 1-0 à l’aller, l’Atlético a ouvert la marque par Saul Niguez (26e), alors que Jamie Vardy a sauvé l’honneur des champions d’Angleterre en titre (61e).Les Foxes se sont longtemps fracassés devant la défense intraitable des Espagnols, ne se procurant qu’une seule occasion par Okazaki (21e). Mais l’Atlético était plus efficace : sur une des rares incursions des Colchoneros, Filipe Luis, servi par Koke, a adressé un centre sublime pour Saul Niguez, auteur d’une tête croisée imparable (26e).Au retour des vestiaires, Craig Shakespeare a fait entrer Chilwell et Ulloa et a adopté une sorte de 3-4-3 inspiré du Chelsea de Conte pour réussir l’impossible. Ce système a surpris et asphyxié les Espagnols qui n’ont pas vu le jour et ont logiquement encaissé un but de l’inévitable Jamie Vardy (61e).Une grosse demi-heure après l’Atlético de Madrid, le Real a rejoint à son tour le dernier carré de la Ligue des champions, qui sera donc à 50% madrilène. Mais les joueurs de Zinédine Zidane, tenants du trophée, ont souffert pour franchir l’obstacle Bayern Munich. Battus 2-1 chez eux à l’aller, les Bavarois, qui menaient 2-1 à l’issue du temps réglementaire mardi soir, ont en effet poussé le Real à la prolongation. Mais, réduit à dix à la 84e minute de jeu, le Bayern a baissé pavillon dans la demi-heure supplémentaire (4-2 a.p.), sous les coups de boutoir de Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé et de ses 99ème, 100ème et 101ème buts dans la plus prestigieuse des compétitions européennes mardi soir. 

Le match s’est débloqué après la mi-temps. Après un sauvetage fou de Marcelo (51e, voir par ailleurs), le Bayern a obtenu un penalty, pour une faute de Casemiro sur Robben (52e). Lewandowski, qui avait tant manqué aux Bavarois au match aller, l’a transformé, avec un réalisme froid (53e). Le Bayern, décomplexé, a manqué de prendre l’avantage sur une reprise acrobatique de Ribéry (57e).

Zidane, voyant son équipe en danger, a réagi, en lançant Asensio (64e) puis Vazquez (71e) pour apporter un nouveau souffle à son attaque. Le Real a repris confiance, et a réagi par l’indispensable Ronaldo (76e). Pas le temps de savourer toutefois, puisque le Bayern a réagi du tac au tac, sur un but contre son camp de Ramos (78e) sur une action confuse, entamée par une remise de la poitrine de Thomas Müller pour Lewandowski.Arturo Vidal, déjà à la limite à plusieurs reprises, a fini par être expulsé par M.Kassai, pour une faute peu évidente sur Asensio (84e).À la fin de la première période de la prolongation, Ronaldo a inscrit le but du 2-2 après un bel enchaînement contrôle de la poitrine-frappe de volée, mais il était en nette position de hors-jeu…après un service de Ramos (105e). Il a enchaîné dans la foulée, en marquant de près après un festival de Marcelo (109e),avant que Marco Asensio ne clôture la marque de fort jolie manière après un slalom et un tir croisé (4-2, 112e).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s