Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars, pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l’apartheid.

En proclamant la Journée internationale en 1966, l’Assemblée a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale [résolution 2142 (XXI)].

Thème 2017 : Le profilage racial et l’incitation à la haine, dans le contexte de migrations

Chacun peut se prévaloir des droits de l’homme sans discrimination. Le droit à l’égalité et à la non-discrimination sont des piliers des droits de l’homme. Néanmoins, dans de nombreuses régions du monde se répandent encore des pratiques discriminatoires parmi lesquelles le profilage basé sur l’origine raciale, l’ethnie, l’appartenance religieuse ou la nationalité, ainsi que l’incitation à la haine.


Le profilage racial et ethnique consiste « pour les forces de l’ordre, les services de sécurité et la police des frontières, à soumettre des personnes à des fouilles poussées, des contrôles d’identité et des enquêtes, ou à déterminer leur implication dans une activité criminelle en tenant compte de leur race, de leur couleur de peau, de leur ascendance ou de leur origine nationale ou ethnique », selon un récent rapport PDF du Rapporteur spécial sur les formes de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée.

Le profilage racial et l’incitation à la haine visent particulièrement les réfugiés et les migrants. Dans la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants PDF adoptée en septembre 2016, les États Membres des Nations Unies ont fortement condamné les manifestations et actes de racisme, de discrimination raciale et de xénophobie visant les réfugiés et les migrants et l’intolérance qui y est associée, et ont déterminé une série de mesures pour lutter contre ces attitudes et comportements, en particulier en ce qui concerne les crimes motivés par la haine, l’incitation à la haine et la violence raciale.
C’est également en septembre 2016, à l’occasion du Sommet pour les réfugiés et les migrants, qu’a été lancée la campagne « ENSEMBLE », une initiative des Nations Unies pour promouvoir le respect, la sécurité et la dignité pour les réfugiés et les migrants. « ENSEMBLE » est une initiative mondiale menée par le Secrétaire général en partenariat avec les États Membres, la société civile et des entités du secteur privé dans l’objectif de modifier les perceptions et attitudes négatives envers les réfugiés et les migrants.
Le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies demande aux personnes à travers le monde de Défendre les droits de quelqu’un aujourd’hui ! Cette campagne, lancée lors de la Journée des droits de l’homme 2016, a pour but d’encourager et de soutenir des actions pour défendre les droits de l’homme dans notre quotidien. Où que nous soyons, nous pouvons faire la différence. Tout commence avec chacun d’entre nous.
Je dis non au racisme! et la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine sont également d’autres initiatives menées par les Nations Unies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s