Benoît Hamon, « tout commence aujourd’hui »

Benoît Hamon voulait faire de son meeting de Bercy, dimanche, le grand moment de sa campagne présidentielle, sa référence, son « discours du Bourget » façon François Hollande. Celui, aussi, qui doit le relancer, alors que le candidat PS marque le pas depuis plusieurs semaines. Enflammé, parfois exalté, Benoît Hamon a tout donné dans un AccorHôtels Arena comble, dont les gradins étaient occupés par près de 20.000 personnes.Pour Benoît Hamon, « tout commence aujourd’hui » dans cette campagne où le candidat socialiste joue gros avec ce meeting. »Je veux d’abord le dire solennellement : le parti de l’argent a trop de candidats dans cette élection. Ce parti de l’argent a plusieurs noms, plusieurs visages, il a même plusieurs partis », a lancé le candidat socialiste en visant clairement Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen.

« Ce parti de l’argent a plusieurs noms, plusieurs visages, il a même plusieurs partis », a lancé Benoît Hamon devant quelque 20.000 partisans, en allusion à la célèbre tirade de François Hollande, lors de son discours du Bourget en 2012, contre la finance, un « ennemi » qui n’a ni « nom », ni « visage ».

Benoît Hamon n’a pas non plus oublié qu’il devait élargir sa base électorale et que l’aile droite du Parti socialiste, celle qui fut loyale à François Hollande, hésitait à le rejoindre. Il a profité de l’évocation du danger terroriste pour le faire. « Je veux (…) saluer trois personnes qui, tout au long de ce quinquennat, ont fait primer le service de l’Etat et la protection des Français sur toute autre considération, je vous demande de saluer, comme ils le méritent, le président de la République François Hollande, le Premier ministre Bernard Cazeneuve et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian », a-t-il lancé.

Le candidat socialiste a aussi salué l’action engagée sous le mandat de François Hollande. « Dans le bilan de ce quinquennat, nous pouvons aussi trouver de la fierté. De la fierté pour la retraite à soixante ans pour les carrières longues. Je suis fier du tiers payant généralisé. Fier des postes de professeurs que nous formons à nouveau, fier d’avoir engagé la transition énergétique, fier de la loi Alur. Tout cela, nous le prenons », a égrené celui à qui il était reproché, notamment par Bernard Cazeneuve, de ne pas défendre l’action menée depuis 2012.

Les phrases marquantes de Benoît Hamon 

  • « Quel honneur d’être le porte-parole de nos idées, de notre vision, de notre projet, quelle immense responsabilité… « 
  • « Je refuse que le grand débat démocratique auquel les Français ont droit leur soit confisqué par les grands intérêts, les petits arrangements »
  • « A tous ceux qui espèrent ou redoutent une élection jouée d’avance, nous disons : tout commence aujourd’hui « 
  • « Ce que je vous propose, c’est de descendre à nouveau dans l’arène démocratique et reprendre pied à pied ce que nous avons perdu »
  • « Je veux que cette élection soit remise à la hauteur des enjeux, à la hauteur de la France, à la hauteur de l’Histoire. » 
  • « J’ai le devoir de ne pas céder face à la machine à désespérer, la machine à broyer la gauche. »
  • « Ils nous disent:“Oubliez votre histoire et vos espoirs”. Que croient-ils? Que nous allons passer un siècle de combats par pertes et profits?  Je sais d’où je viens. Je sais à qui je suis fidèle. Ma famille, c’est la gauche, mon combat c’est la gauche, ma fierté c’est la gauche. »
  • « La déclaration des droits de l’homme et du citoyen proclame la sureté comme un des quatre droits fondamentaux et imprescriptibles de l’homme » 
  • « La légalisation du cannabis ce n’est pas du laxisme, c’est assécher l’économie souterraine, c’est lutter contre la violence. »
  • « À la jeunesse de France, je veux dire : espérez ! « 
  • « Notre France, la France de toujours et celle de demain, nous l’aimons. Combattons ceux qui sont dans la haine de l’autre et le ressentiment »
  • « Dans ma France, personne n’aura à baisser la tête. Je le dis à la jeunesse : décidez le peuple que vous voulez être ! »
  • « Les fonctionnaires, ce sont celles et ceux qui garantissent le fonctionnement de l’Etat et de notre service public. Ça se respecte ! »
  • « Ensemble, dans ce moment historique, réconcilions les Français.es avec la gauche et la République ! Nous sommes ensemble, pour la victoire! » 

Benoît Hamon a également réuni  ses soutiens 

  • Yannick Jadot  ELV « Benoît Hamon c’est le candidat de l’espérance: nous sommes ici, ensemble, pour la victoire! » 
  • Anne Hidalgo : Maire PS de Paris « Nous ne renoncerons jamais à nos convictions, nous voulons une France engagée, ouverte sur le monde, lucide ! » 
  • Najat Vallaud-Belkacem ministre de l’éducation  « Face à la candidate de la haine, face aux candidats de la régression, votons pour le candidat de l’espérance! » 
  • Christiane Taubira ancienne garde des sceaux . « Benoît porte un engagement, il redonne à la politique sa dignité. Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre » 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s