NBA : Cleveland gagne, Golden State se rassure 

Golden State, qui venait de perdre trois matches consécutifs de saison régulière pour la première fois depuis novembre 2013, a renoué avec la victoire, mais a souffert pour venir à bout, devant son public, de Philadelphie (106-104). Les Warriors ont en effet compté jusqu’à 14 points de retard au cours de la 3ème période (90-76). Les champions 2015 et vice-champions 2016 ont finalement retrouvé leurs esprits dans la dernière période grâce à Stephen Curry(29 pts), Klay Thompson (28 pts) et à Draymond Green (20 pts). Le temps d’un match à l’Oracle Arena, on a retrouvé les Golden State Warriors version pré-Durant. En tout cas, ceux qui lors des deux précédentes saisons devaient leurs formidables bilan à trois joueurs : les «Splash Brothers» (Curry et Thompson), ainsi que Draymond Green. Mardi soir, les trois compères ont été essentiels à leur franchise pour l’emporter face aux Philadelphia Sixers, à la faveur d’une fin de match favorable alors que les Californiens avaient compté jusqu’à 16 points de retard en fin de troisième quart.Stephen Curry (29 pts à 8/23, 6 rbds, 5 pds) et Klay Thompson (28 pts à 10/22) ont réussi à se reposer sur une adresse longue distance intéressante (10/22) pour permettre à Golden State de revenir dans le match face à un adversaire qui n’aurait pas dû présenter de problème hors de ses bases (9 victoires en 33 matches). Les deux extérieurs ont ensuite pu compter sur un Draymond Green (20 pts, 8 rbds, 8 pds) très lucide sur les dernières secondes du match.LeBron James a relancé Cleveland, en proie au doute après quatre défaites en cinq matches, en assommant Detroit (126-98). les hommes de Tyronn Lue se sont appuyés sur deux premiers quarts à sens unique (44-26 puis 30-22) pour prendre le large et gérer sans aucun problème la suite de la rencontre. En seulement 28 minutes de jeu, LeBron James a eu le temps de valider un triple-double (16 pts, 11 rbds, 12 pds), le 52e de sa carrière. Kyrie Irving (26 pts, 6 pds) a été très propre avant de laisser les joueurs du banc prendre la suite.Le match idéal pour se relancer et prendre par la même occasion deux victoires d’avance sur les poursuivants à l’Est (44v-22d contre 42v-25d). Pour Detroit, cette déconvenue prouve que la lutte pour les play-offs (33v-34d, 7e) ne sera pas de tout repos.

Les Houston Rockets sont devenus mardi la troisième équipe, après Golden State et San Antonio, à décrocher son billet pour les play-offs de NBA, sans jouer, à la faveur de la défaite de Portland à La Nouvelle-Orléans (100-77). Les Rockets sont en effet assurés de finir au pire 8ème de la conférence Ouest, même s’ils perdaient leurs 15 derniers matches de saison régulière… Avec son bilan de 29 victoires et 37 défaites, Portland, actuellement 9ème, accuse en effet 17 victoires de retard sur Houston et ne peut donc plus rattraper les Rockets.

Les résultats de la nuit :


Golden State – Philadelphie : 106 – 104

Brooklyn – Oklahoma City : 104 – 122

New York – Indiana : 87 – 81

Cleveland – Detroit : 128 – 96

La Nouvelle-Orleans – Portland : 100 – 77

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s