NBA : Boston dompte Cleveland , San Antonio au forcing 

Le choc de la nuit en NBA réservait une opposition entre les deux meilleures équipes de la Conférence Est, à savoir Cleveland (41v-17d) et Boston (38v-22d). Les Celtics ont créé la surprise en s’imposant, à domicile, dans le sillage d’un Isaiah Thomas toujours aussi précieux dans les moments importants et les fins de parties (31 pts à 10/20, 5 pds). Alors que les deux équipes étaient encore à égalité à 38 secondes du terme (99-99) mais le meneur de jeu s’est chargé de donner l’avantage aux siens sur la ligne des lancers. Les visiteurs ont eu deux opportunités d’égaliser, par Kyrie Irving (28 pts) et DeRon Williams (4 pts), mais les deux extérieurs ont échoué et ont finalement laissé à Jae Crowder (17 pts) l’honneur d’offrir la victoire aux siens.Thomas a même volé la vedette à LeBron James qui s’est pourtant offert son septième « triple double » (trois catégories de statistiques à dix unités et plus, 28 points, 13 rebonds et 10 passes décisives) de la saison, le 4ème de sa carrière. Ce duel indécis jusqu’au bout a tourné en faveur des Celtics à trente secondes de la sirène lorsque « King James », sous pression, a adressé une passe imprécise pour Deron Williams qui a manqué son shoot à trois points.Grâce à cette victoire, seulement la deuxième lors de leurs sept dernières confrontations avec les Cavaliers, les Celtics (39 v-22 d) sont sur les talons des champions NBA en titre et leaders de la conférence Est (41 v-18 d).Un autre prétendant au titre, San Antonio, a souffert pour venir à bout d’Indiana (100-99). Pour leur premier match à domicile depuis près d’un mois, les Spurs, privés de leur meneur français Tony Parker (hématome à une cuisse), ont dû encore une fois s’en remettre à Kawhi Leonard qui a marqué, en déséquilibre, le panier de la victoire à trois secondes de la sirène malgré le marquage agressif de Paul George.les Texans ont souvent manqué de repères, à l’image de leurs titulaires. LaMarcus Aldridge (6 pts à 3/9, 7 rbds) n’a jamais trouvé la bonne formule, pas plus que Danny Green (3 pts à 1/7). La solution pour Gregg Popovich est venue du banc et plus particulièrement des intérieurs. David Lee (18 pts à 8/8, 5 rbds) et Pau Gasol (18 pts à 4/7) ont soulagé leur équipe, qui a eu du mal à faire tourner le ballon sans son Français (20 passes). Pour les visiteurs, C.J. Miles (19 pts, 6 rbds) et Myles Turner (16 pts, 6 rbds) ont tenté de peser, sans succès. En sortie de banc, Kevin Séraphin a été efficace (8 pts à 4/4, 3 rbds, 1 pds, 2 int).

LA Clippers – Houston 103 – 122

Sacramento – Brooklyn 100 – 109

Boston – Cleveland 103 – 99

San Antonio – Indiana 100 – 99

Toronto – Washington 96 – 105

Atlanta – Dallas 100 – 95

Miami – Philadelphie 125 – 98

Utah – Minnesota 80 – 107

Milwaukee – Denver 98 – 110

La Nouvelle-Orleans – Detroit 109 – 86

Orlando – New York 90 – 101

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s