Coupe de France : Monaco s’impose à l’arrachée 

Trois jours après la gifle infligée par le PSG (5-1) en Ligue 1, l’OM a été renversé par l’AS Monaco en huitièmes de finale de la Coupe de France sur le score de 4 buts à 3 après prolongation. Si les Marseillais n’ont, cette fois, pas été humiliés devant leur public du stade Vélodrome, ils ont en revanche une nouvelle fois concédé trop d’erreurs défensives lors d’un match totalement fou.Avec cette élimination, les Phocéens n’ont désormais plus que le championnat de France à disputer. A l’inverse, Monaco, leader de Ligue 1, est encore en lice dans toutes les compétitions (quarts de la Coupe de France, finale de Coupe de la Ligue et huitièmes de finale de Ligue des champions). 

Si Thauvin a été le premier à emballer la partie avec une frappe dangereuse (11e), finalement impeccablement arrêté par De Sanctis, le remplaçant de Subasic, c’est Monaco qui a pris l’avantage à la 19e minute. Sur un coup franc de Moutinho, légèrement dévié par Thauvin dans le mur, Pelé a vu le ballon heurter son poteau avant de rebondir sur lui et de franchir la ligne de but (0-1). Mal embraqué, l’OM a égalisé juste avant la pause grâce à sa recrue phare de l’hiver, Dimitri Payet. Le Réunionnais, bien servi par Thauvin, a trouvé le cadre d’une sublime reprise en demi-volée (43e, 1-1).

Mais les Marseillais ont craqué une seconde fois après l’heure de jeu. Sur un centre de Mendy côté gauche, Mbappé a subtilement dévié le ballon croisé (66e, 1-2). Mais ça, c’était avant la nouvelle réaction de l’OM, qui a égalisé pour la seconde fois, l’oeuvre du remplaçant Cabella, à la conclusion d’une magnifique action collective orchestrée par Sakai (84e, 2-2).

Les deux équipes ont poursuivi leur duel en prolongation. Juste avant la fin des premières quinze minutes, Mendy a pensé donner la victoire à l’ASM, sur une offrande de Mbappé (104e, 2-3 a.p.). Sauf que l’OM n’avait pas dit son dernier mot, et Rémy Cabella a inscrit un doublé grâce à une impeccable remise de la tête de Sertic (111e, 3-3 a.p.). Mais il était écrit que Monaco se qualifierait : sept minutes avant la fin de la prolongation, Thomas Lemar  entré en cours de jeu a posé la dernière pierre à l’édifice  d’un tir Du gauche dans la lucarne (113e, 3-4 a.p.).

Le tirage des quarts


Angers – Bordeaux

Avranches – Paris-SG

Monaco – Bergerac ou Lille

Fréjus-Saint-Raphaël – Guingamp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s