Ligue 1 : Paris humilie Marseille au Vélodrome (5-1) 

Le « Champions project » de Frank McCourt, le propriétaire de l’OM, semble loin de se concrétiser. Dimanche soir au Vélodrome, les Marseillais ont coulé, humilié au Vélodrome par un flamboyant PSG. Les Parisiens se sont facilement imposés (1-5), après un match maîtrisé de bout en bout. Deuxièmes à égalité de points avec Nice, ils restent à trois longueurs du leader Monaco. Ce résultat est une grosse claque pour Marseille (7e, 39 pts) qui a manqué une occasion de revenir sur le cinquième Bordeaux (5e, 42 pts) en vue d’une place européenne en fin de saison.Alors que l’ambiance était à son paroxysme au coup d’envoi, le PSG a rapidement éteint l’enthousiasme des supporters marseillais avec un but dès la 6e minute : sur un coup franc de Verratti, Thiago Silva a remis de la tête pour Marquinhos qui, de la tête lui aussi, trompa Pelé (0-1). Alors que Payet a eu une belle occasion d’égaliser d’un tir qui a frôlé le poteau droit de Trapp (15e), le match a semblé plié dans la minute suivante quand Pastore a, d’une passe lumineuse , servi Cavani aux six mètres. Son ballon piqué au-dessus de Pelé a permis au PSG de mener de deux buts après seulement seize minutes !!!!! La correction aurait pu être de mise si Thiago Silva n’avait pas vu son but refusé. Il propulse un coup de tête puissant bien arrêté par Pelé. Le ballon revient sur Cavani qui tire sur le poteau encore une fois repris par le capitaine. Le numéro neuf était hors-jeu. C’était chaud devant le but de l’OM.Mais la balade parisienne s’est poursuivie en seconde période avec trois nouveaux buts du PSG. Redevenu titulaire, Lucas a alourdi le score (50e, 0-3) avant que Draxler, tout juste entré en jeu, n’enterre les derniers espoirs des Provençaux en reprenant un centre de Meunier (61e, 0-4). L’enfer s’est poursuivi avec un cinquième but signé Matuidi (72e) et ce n’est pas la réduction du score de Fanni (70e) qui a changé quoi que ce soit.Les Marseillais n’avaient pas subi d’aussi lourde défaite face à leur rival depuis 1978, au Parc des Princes.Les joueurs de Rudi Garcia quittent la pelouse la tête basse au coup de sifflet final. L’OM Champions Project accuse encore un retard conséquent sur son rival parisien !!!!! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s