François Hollande a inauguré le Salon de l’agriculture

François Hollande a inauguré samedi matin le Salon de l’agriculture, avec un message de « solidarité » des Français envers des agriculteurs marqués par les crises à répétition. « Aujourd’hui s’ouvre un Salon qui n’est pas comme les autres, marqués par une profonde tristesse et par la gravité des crises que nous traversons », a dit le président en référence à la mort récente du président de la FNSEA, Xavier Beulin.François Hollande a notamment dévoilé une plaque en l’honneur du syndicaliste. Xavier Beulin « avait alerté sur l’importance des crises climatique, sanitaire et économique que traverse l’agriculture. Ce message doit être entendu par l’ensemble de la société », a ajouté François Hollande.

Cette visite est « un message d’encouragement, de soutien et de solidarité envers les agriculteurs », a déclaré le chef de l’Etat. Le président, qui inaugure le Salon pour la cinquième et dernière fois de son mandat, est arrivé peu après 06h30 avant de poser avec « Fine », la vache « rockstar » de l’événement. Sa race, la Bretonne Pie-Noire, est à l’honneur de l’événement.

Le président François Hollande a demandé samedi à Donald Trump de ne pas marquer de signe de défiance envers un pays ami, après les propos vendredi du président américain sur « Paris n’est plus Paris ». « Ce n’est jamais bon de marquer la moindre défiance à l’égard d’un pays ami. Moi c’est ce que je ne fais pas à l’égard d’un pays ami et je demande que le président américain ne le fasse pas à l’égard de la France », a dit François Hollande lors de sa visite au Salon de l’agriculture.

Le président américain Donald Trump a cité vendredi « un ami » qui ne met plus les pieds dans la capitale française, pour défendre sa politique migratoire en prenant la France, la Suède et l’Europe en général comme contre-exemples. « J’ai un ami, c’est quelqu’un de très très important. Il adore la Ville lumière. Pendant des années, tous les étés, il allait à Paris, avec sa femme et sa famille », a-t-il raconté. « Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et j’ai dit : ‘Jim, comment va Paris ?’; ‘Je n’y vais plus. Paris n’est plus Paris' », a-t-il poursuivi. « Il n’aurait jamais raté une occasion. Aujourd’hui, il n’envisage même plus d’y aller », a encore raconté le 45e président des Etats-Unis.

 Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a lui aussi réagi peu après aux propos du président américain. « 3,5 millions de touristes américains ont visité la France en 2016, ils seront toujours les bienvenus », a-t-il tweeté avec les hashtags #Paris #Trump #Nice et #SurvivorTree (nom donné au seul arbre ayant survécu à l’effondrement des deux tours du World Trade Center le 11 septembre 2001).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s