NBA : Golden State caracole en tête,Philadelphie fait tomber Miami

Kevin Durant n’a pas été ménagé par ses anciens coéquipiers et les supporteurs du Thunder pour son retour à Oklahoma City samedi, mais il a décroché avec sa nouvelle équipe de Golden State un succès probant (130-114). A son entrée sur le parquet, Durant a été conspué par le public d’OKC qui le révérait jusqu’à l’été dernier. Son ancien alter ego Russell Westbrook n’a pas manqué de le provoquer, mais il en fait plus pour perturber le meilleur joueur de la saison 2013-14. L’ailier qui a porté le maillot d’OKC pendant huit saisons, a fini la rencontre avec 34 points et surtout une troisième victoire en trois confrontations cette saison avec Oklahoma City.
Dans l’ambiance électrique du retour de Kevin Durant à la Chesapeake Energy Arena, le suspense quant à l’issue du match n’a pas duré très longtemps. Après un premier quart-temps plutôt accroché (30-24), les Warriors ont creusé l’écart au cours d’une deuxième période où ils se sont montrés d’une adresse (16/22 aux tirs) et d’une efficacité redoutables (10 passes décisives et seulement une perte de balle). A +23 à la pause (73-50) , la rencontre était quasiment jouée.

Westbrook a beau avoir une nouvelle fois réussi un festival offensif avec ses 47 points, il était bien trop seul face à la puissance de feu des Warriors. Il a de plus manqué de peu son 27e « triple double » (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) de la saison avec ses 47 points, onze rebonds et huit passes décisives. « C’était un match très physique, mais je me suis bien amusé, je pensais que les spectateurs seraient encore plus bruyants », a souri de son côté Durant. Pour Golden State, outre Durant, les autres stars ont répondu présent (26 points chacun pour Klay Thompson et Stephen Curry) alors que l’inénarrable Javale McGee a été d’une belle efficacité en tant que pivot titulaire (16 points à 7/8 en 20 minutes).Golden State caracole en tête de la conférence Ouest avec 46 victoires en 54 matches, tandis qu’OKC reste 7e (31 v-24 d).

La série de Miami s’est arrêtée à treize victoires de suite avec un revers à Philadelphie (117-109), où Jahlil Okafor n’a pas joué en attendant d’être envoyé vers une destination encore inconnue.

Débutée le 18 janvier, la plus longue série de victoires de la saison 2016-2017, la plus longue aussi dans l’histoire pour une équipe avec un bilan négatif, a pris fin à Philadelphie samedi. Miami, qui avait remonté un déficit de onze points à Brooklyn la veille, n’a pas réussi cette fois à renverser la tendance après avoir été menée continuellement à partir de la moitié du deuxième quart-temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s