Open d’Australie : Serena Williams  rejoint sa sœur Venus en finale 

Venus Williams disputera samedi à Melbourne sa quinzième finale en Grand Chelem, la première depuis 2009 (à Wimbledon) : l’Américaine (36 ans, 17e) a mis fin jeudi au beau parcours de sa compatriote, Coco Vandeweghe (25 ans, 35e), malgré la perte du premier set au tie-break (6-7[3], 6-2, 6-3, en 2h26). Elle retrouvera sa soeur, Serena en finale . La célébration si spontanée, si belle à voir, de l’aînée des Williams après sa victoire en disait long sur la signification, pour elle, de cette nouvelle finale. Elle aura été la chercher avec aplomb, et détermination, face à une joueuse bien difficile à dompter depuis le début de la quinzaine. Coco Vandeweghe avait expédié la tenante du titre et number one, Angelique Kerber, en huitièmes (6-2, 6-3), puis Garbine Muguruza en quarts (6-4, 6-0) : elle n’aura pas tenu la distance, jeudi, débutant fort avant de baisser progressivement sa garde (51 fautes directes, pour 37 coups gagnants).

Après avoir fait plier Venus Williams au tie-break, dans le premier acte (5 points de suite de 1-2 à 6-2, puis finalement 7-3), Vandeweghe a cédé son engagement dès le troisième jeu du deuxième set (2-1). Malgré neuf balles de break jusqu’à la fin du match (13 au total, une seule convertie), la 35e mondiale n’aura jamais réussi à reprendre le contrôle de sa première demie en Majeur. Venus a conclu la deuxième manche sur deux aces (6-2), avant de s’échapper d’entrée de troisième set (1-0). Malgré deux doubles fautes au jeu suivant (15-40), elle a tenu son engagement (2-0), s’imposant au retour, sur sa quatrième balle de match.Serena a rejoint son aînée Venus, en ne laissant aucun espoir à Mirjana Lucic-Baroni (6-2, 6-1, en 50 minutes). La Croate (34 ans, 79e) était trop émoussée, après son gros combat mardi en quarts de finale (victoire 6-4 au troisième contre Pliskova), pour espérer rivaliser avec la numéro deux mondiale. Serena repassera number one si elle glane samedi son vingt-troisième Grand Chelem. 

En six matches, l’Américaine n’aura cédé que 36 jeux. Jeudi, elle n’a pas eu besoin d’empiler les coups gagnants (14), juste d’être très solide sur son engagement (68% de premières, 2 points perdus derrière elles) et d’être suffisamment agressive pour provoquer l’erreur adverse (23 fautes directes sur 89 points). Sans l’attendre bien longtemps : 85% des points n’ont pas dépassé quatre coups, soit deux maximum par joueuse !

Samedi, ce sera le vingt-huitième duel Serena-Venus (19 ans après le premier, ici-même en Australie, au deuxième tour), la cadette menant 16-11 et ayant remporté sept des huit dernières rencontres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s