Open D’Australie : Jo Wilfried Tsonga s’arrête en quarts,Roger Federer retrouve Stan Wawrinka 

Il n’y a plus de Français en lice à l’Open d’Australie après l’élimination en quarts de finale de Jo-Wilfried Tsonga, 12e mondial, par le Suisse Stan Wawrinka (4e), en trois sets 7-6 (7/2), 6-4, 6-3, mardi à Melbourne.Tsonga a été dominé du fond du court par le vainqueur du dernier US Open, excellent en coup droit (21 gagnants contre 8 au Français). Insuffisant au service (53% de premières balles, 7 aces), le Français s’est heurté à un joueur excellent aussi en défense et en contre-attaque.Le Manceau a quand même eu quelques occasions, notamment dans le deuxième set. Il a fait le break pour mener 4-3, mais a ensuite encaissé six jeux d’affilée pour se retrouver dans une situation désespérée (7-6, 6-4, 3-0). Wawrinka a encore écarté une balle de break à 4-2 pour conclure avec maestria en 2h 15 min.C’était un match d’un autre temps. Une orgie de services-volées, de montées à contretemps, de passings et de coups gagnants. Des rallyes de fond de court .Très peu pour Roger Federer et Mischa Zverev qui se sont régalés au filet, mardi en quarts de finale de l’Open d’Australie. A ce jeu-là, c’est sans surprise le Suisse qui s’est imposé (6-1, 7-5, 6-2), se qualifiant pour la 41e demi-finale de Grand Chelem de sa carrière, la 13e à Melbourne. Après sa victoire en cinq sets contre Kei Nishikori en huitièmes de finale, il n’a pas eu à puiser dans ses réserves contre l’Allemand, qui avait créé la sensation au tour précédent en éliminant Andy Murray. Un premier set réglé en 19 minutes, le match en 1h30. Soit à peine plus de trois minutes par jeu !

Extrêmement solide en retour (47% de points gagnés sur le service de Zverev malgré 74% de premières balles), Federer a empêché son adversaire de monter proprement à la volée et a multiplié les passings gagnants. Zverev, qui avait gagné 65 points au filet contre Murray, n’en a remporté que 30 mardi. «Des matches de ce genre, il n’y en a malheureusement plus beaucoup. Ça fait des beaux points, des passings, des retours, des volées. On a joué en avançant», a expliqué le 17e mondial, auteur de 65 coups gagnants (contre 13 fautes directes).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s