Manuel Valls  » Je veux représenter et assumer une gauche qui parle au cœur et à la raison. » 

Arrivé seulement deuxième au premier tour de la primaire de la gauche, Manuel Valls entend jouer sur la crédibilité de son programme, face au « projet irréaliste » de Benoît Hamon.Il ne lui reste que cinq petits jours de campagne pour inverser la tendance. Et c’est peu dire que Manuel Valls se montre déterminé, depuis dimanche soir, pour y parvenir.Manuel Valls n’a pas fait dans la dentelle hier soir quand il a pris la parole en direct de son QG.

Il a clairement flingué Benoît Hamon dès ses premiers mots:

« Je suis au 2e tour des primaires de la gauche.

Pour le 2ème tour rien n’est écrit. Je suis heureux de me retrouver face à Benoît Hamon, car une nouvelle campagne commence dès ce soir.

Un choix très clair se présente désormais à nous, et à vous, entre la défaite assurée et la victoire possible, entre des promesses irréalisables et infinançables, et des promesses crédibles Je ne crois pas à une fin du travail qu’il faudrait compenser par une nouvelle allocation.

Je ne crois pas au revenu universel au coût ahurissant qui impliquerait d’augmenter massivement les impôts, au bénéfice de ceux qui n’ont rien, et de ceux qui ont déjà tout »

Je veux une gauche forte, crédible, généreuse et courageuse.

Vous avez le choix désormais. Accepter ou refuser la défaite annoncée.Accepter une gauche qui s’efface dans l’opposition. »

Invité sur TF1 dans le journal de 20 h présenté par Gilles Bouleau ,Manuel Valls a réitéré ses propos pour rassembler La Gauche et inverser la tendance dans l’optique du candidat représentant le PS pour la présidentielle de 2017 . 

« Je veux représenter et assumer une gauche qui parle au cœur et à la raison » Dimanche, j’invite les femmes et les hommes de gauche à se mobiliser. C’est le destin de la gauche et de la France qui se joue. » 

Avec ce 2nd tour, vient enfin le temps de la clarification. Je défends la société du Travail, les règles, l’autorité, la laïcité.

Je ne respecterais pas la gauche et la France si je n’allais pas jusqu’au bout des débats.Je refuse d’abandonner les Français face à l’extrême droite, face à la droite dure.Je crois en une gauche fraternelle et généreuse. Je ne crois pas aux illusions, à tout ce qui trompe les Français. 

« Je veux gagner, être efficace, utile aux français parce que la France a besoin de la gauche » Je refuse d’abandonner les Français face à l’extrême droite et la droite dure. La France a besoin de la gauche. « Je suis déterminé, il s’agit de l’avenir de la gauche qui réforme. »


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s