Donald Trump est officiellement le 45ème président des États-Unis

Donald Trump est officiellement le 45ème président des États-Unis. Main gauche sur la bible, main droite levée, le magnat de l’immobilier, porté au pouvoir sur une rhétorique anti-élites, a prêté serment comme l’ont fait avant lui George Washington, Franklin D. Roosevelt ou John F. Kennedy. « Je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des Etats-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des États-Unis », a-t-il déclaré, sur les marches du Capitole, le visage grave.Donald Trump à également délivrer son premier discours de président  « Monsieur le président de la Cour suprême, Monsieur les présidents Carter, Bush, Clinton, Obama, mes concitoyens américains et le peuple du monde, merci. Nous, les citoyens américains, nous sommes unis dans un effort collectif pour reconstruire notre pays. Ensemble nous déterminerons la trajectoire de notre pays et du monde pour de nombreuses années à venir », a commencé Donald Trump dans un discours particulièrement attendu.

Merci au « magnifique » président Obama. « Nous aurons des défis, des difficultés, mais nous ferons ce travail jusqu’au bout. Tous les quatre ans nous nous réunissons sur ces marches pour assurer la transition du pouvoir. À Barack Obama et Michelle Obama, merci pour votre aide durant cette transition. Vous avez été magnifiques », a tenu à saluer le nouveau président américain.

« Power to the people ». Dans son discours, Donald Trump a également promis de transférer le pouvoir de Washington vers le peuple. « Cette cérémonie a un sens très particulier car il ne s’agit pas seulement de transférer le pouvoir d’une personne à une autre. Nous transférons le pouvoir de Washington DC au peuple des États-Unis. Le 20 janvier 2017 sera le jour où le peuple sera redevenu le chef de ce pays. Les laissés-pour-compte de ce pays ne seront plus oubliés. Tout le monde vous écoute désormais. Vous êtes venus par millions pour joindre un mouvement historique et inédit dans l’histoire de notre planète », a-t-il assuré au micro.

« L’Amérique d’abord ». C’est ainsi que Donald Trump a résumé son projet pour les quatre années à venir. « À partir de ce jour, ce sera seulement ‘l’Amérique d’abord’. Toutes les décisions sur le commerce, la fiscalité, les taxes, l’immigration, les affaires étrangères (…) seront prises au bénéfice des Américains. Nous devons protéger nos frontières de ceux qui volent nos entreprises et nos emplois. Nous allons ramener notre travail, nos frontières, notre richesse, nos rêves. Nous allons construire d’autres routes, autoroutes, ponts, aéroports, rails. Nous allons reconstruire notre pays. Nous obéirons à deux règles : l’Amérique grande, et l’Amérique plus grande encore », a-t-il déclaré, promettant également « d’éradiquer de la face de la Terre » l’islamisme radical.

Lançant un appel à l’unité – « que nous soyons Blancs ou Noirs, nous avons tous le même sang de patriotes. Nous saluons tous le même grand drapeau américain, a-t-il notamment lancé – le tout nouveau président des États-Unis a conclu par son slogan : « Nous allons rendre à l’Amérique sa grandeur ». Avant un traditionnel « God bless America » (« Dieu bénisse l’Amérique »).Plusieurs personnalités se sont ensuite succédé à la tribune, prononçant une bénédiction à l’égard du nouveau président : « Que Dieu vous donne la force de guider cette nation et de nous protéger. Que Donald Trump soit béni et qu’il ait la sagesse de Salomon ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s