CAN 2017 : Le Gabon et le Burkina Faso dos à dos,Le Cameroun à l’arrachée 

Deuxième match deuxième match nul frustrant pour le Gabon, organisateur et annoncé comme l’un des outsiders de cette 31e Coupe d’Afrique des Nations. Comme face à la Guinée-Bissau quatre jours plus tôt (1-1), la star des « Panthères » gabonaises, Pierre-Emerick Aubameyang a pourtant trouvé le chemin des filets (38e, sur un penalty obtenu par lui-même).Cela n’a pas suffit pour battre une équipe burkinabé bien organisé et efficace sur l’ouverture du score signée Prejuce Nakoulma en contre (23e). Nommé légitimement homme du match, Denis Bouanga a été le symbole d’un Gabon combatif mais maladroit, notamment en fin de rencontre avec une reprise sur une tête d’Aubameyang et un centre à l’arraché qui n’a trouvé personne. 

Ce résultat condamne donc a priori le Gabon a remporter son dernier match de poule pour atteindre les quarts de finale. Ce sera face au Cameroun dimanche 22 janvier (20h).  Le Cameroun a du batailler mais a montré un visage uni et solide face à une Guinée-Bissau trop juste physiquement face à l’un des cadors africains. Les Lions indomptables se sont imposés 2-1 après avoir été menés une bonne partie du match, mais l’équipe de Hugo Broos était plus aguerrie et mérite en fin de compte les trois points et la tête du groupe A. 

le premier but de la rencontre, le deuxième de l’histoire de la Guinée-Bissau dans une CAN, après celui inscrit lors du premier match, en ouverture, contre le Gabon (1-1). Le petit nouveau du tournoi a fait très fort grâce à un numéro de Piqueti. Un bijou, dont l’éclat restera malgré la défaite après une chevauchée de 70 mètres !!!!!

Lui et ses partenaires pourront nourrir des regrets. Juste avant l’égalisation de Siani, une occasion de 2-0, un lob de Frédéric Mendy, a été sauvée sur sa ligne par le futur 2e buteur camerounais, Ngadeu-Ngadjui (70e).À l’heure de jeu, le Cameroun a finalement refait surface avec Sébastien Siani qui a repris comme il venait un centre de Benjamin Moukandjo (60e). C’est alors que Hugo Broos a tenté le coup de massue en faisant entrer du sang neuf avec Nicolas Nkoulou. Pari gagnant avec ce deuxième but salvateur de la victoire qui sauvait les Lions du désastre. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s