Commémoration des attentats de janvier 2015 de Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher 

De courts hommages solennels ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts. Les cérémonies, conduites par la maire de Paris Anne Hidalgo en présence du ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux et de la secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes Juliette Méadel, se sont déroulées tour à tour sur les différents lieux des attentats avec le même cérémonial : dépôt de gerbe et minute de silence, sans aucune prise de parole.

Trois membres de la rédaction de Charlie Hebdo – Marika Bret, Eric Portheault et Riss – ont d’abord déposé une gerbe devant la plaque à la mémoire des onze victimes de l’attentat qui a touché les locaux du journal satirique le 7 janvier 2015, rue Nicolas-Appert, dans le 11ème arrondissement parisien. Des voisins et des proches étaient également présents.

La même cérémonie s’est répétée quelques mètres plus loin, là où est tombé le policier Ahmed Merabet, tué sur le boulevard Richard-Lenoir par les frères Kouachi alors qu’il tentait de stopper les djihadistes dans leur fuite. Les passants ont été tenus à l’écart de la cérémonie mais certains ont souhaité se recueillir à proximité.


Francis Kalifat, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) de même que Joël Mergui, président du consistoire central israélite de France, ont quant à eux déposé une gerbe Porte de Vincennes, au supermarché casher, cible le 9 janvier d’une attaque perpétrée par un autre djihadiste, Amédy Coulibaly, qui avait tué trois clients et un employé juifs. Une policière avait également été abattue par Amédy Coulibaly, le 8 janvier à Montrouge, au sud de Paris. La cérémonie a été clôturée par Haïm Korsia, grand rabbin de France, avec une « prière pour la France ».
A l’issue de l’hommage, Bruno le Roux et Anne Hidalgo ont adressé quelques mots à Lassana Bathily, manutentionnaire du magasin lors de l’attaque et surnommé depuis le « héros de l’Hyper Cacher ». « C’est toujours important de montrer aux familles, de montrer à ceux qui continuent à souffrir que nous n’oublions pas ce qu’il s’est passé. Nous n’oublions pas ceux qui sont restés », a déclaré Bruno Le Roux en sortant du magasin. 

Deux ans après, les attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et de l’Hyper Cacher sont commémorés… avec deux jours d’avance. Cet ajustement dans le calendrier résulte, selon la mairie de Paris, d’un souci d’emploi du temps qui ne permettait pas de rendre hommage à toutes les victimes des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly sur une seule journée le 7, le 8 ou le 9 janvier.

« Nous voulions faire les trois cérémonies le même jour », justifie la mairie de Paris selon LCI. Le 7 janvier, jour de l’attentat à la rédaction de Charlie Hebdo, le supermarché Hyper Cacher de la porte de Vincennes ne pouvait pas commémorer la prise d’otages d’Amedy Coulibaly dont il a été la cible pour cause de shabbat, journée de repos dans la croyance juive.
Aussi, pour des raisons de bouclage – fin de rédaction de l’édition d’un journal – l’équipe de Charlie Hebdo ne pouvait pas être disponible le dimanche 8 – date du décès de la policière Clarissa Jean-Philippe sous les balles d’Amedy Coulibaly – ni le lundi 9 janvier – date effective de la prise d’otage de l’Hyper Cacher, selon les explications apportées par la mairie de Paris. La date du 5 janvier a été retenue dans un souci pratique, afin de rassembler, sur une même journée, les proches des victimes de ces trois journées qui ont amorcé l’année 2015 d’une France meurtrie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s