Attentat de Berlin : L’enquête s’éclaircit 

L’arme dont a fait usage en Italie le terroriste présumé Anis A. est la même que celle ayant servi à tuer le chauffeur polonais du camion volé ayant servi lors de l’attentat de Berlin le 19 décembre, a révélé mercredi la police italienne.La police scientifique est arrivée à cette conclusion après avoir comparé les douilles des balles tirées à Berlin et à Sesto San Giovanni, dans l’agglomération nord de Milan, où Anis A. avait blessé par balles le 23 décembre un policier avant d’être abattu lors d’un banal contrôle de police, selon un communiqué de la police nationale italienne. Le Tunisien de 24 ans, qui a donc traversé l’Europe avec cette arme après l’attentat de Berlin contre un marché de Noël (12 morts), avait blessé à l’épaule ce policier italien après avoir été contrôlé inopinément vers 3h du matin.

La comparaison balistique a permis de déterminer avec certitude que la même arme a été utilisée pour tuer le chauffeur de camion polonais. Les experts, en contact avec les enquêteurs allemands, tentent désormais de savoir si cette même arme a pu servir pour commettre d’autres crimes.
On en sait plus sur le parcours d’Anis Amri. Le conducteur présumé du poids-lourd, qui a foncé sur la foule présente sur le marché de Noël de Berlin le 19 décembre, avait été aperçu dans la gare de Lyon-Part-Dieu. Il avait payé ses billets de train Lyon-Chambéry en liquide. On apprend maintenant, par le parquet fédéral belge, que le terroriste présumé « est arrivé à la gare du Nord à Bruxelles le 21 décembre vers 19h, en provenance d’Amsterdam ». Il y serait resté jusqu’à 21 heures, rapporte le quotidien belge, Le Soir.

« Dans le cadre de l’information judiciaire ouverte par le parquet fédéral à la suite de l’attentat de Berlin, la police fédérale des chemins de fer de Bruxelles, en collaboration avec la cellule ‘images’ de la Société nationale des chemins de fer belges, a visionné l’ensemble des images vidéo filmées de la Gare de Bruxelles-Nord », explique le parquet dans un communiqué accompagné d’une photo de vidéosurveillance de la gare.

« Cette analyse a permis de constater qu’Anis A. est arrivé dans cette gare le 21 décembre 2016 vers 19 heures, en provenance d’Amsterdam », précise le parquet en ajoutant qu’aucune autre information supplémentaire ne peut être communiquée à ce stade de l’enquête

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s