Les Festivités Du Nouvel An Dans Le Monde 

Adieu 2016, bonjour 2017. Feux d’artifices, champagne, embrassades… De nombreuses festivités ont été organisées partout dans le monde, Samedi 31 décembre, pour accueillir la nouvelle année. 

Le décalage horaire entre l’Océanie et l’Europe est tel que les Australiens ont déjà commencé l’année 2017, tout comme les Japonais ou les Néo-zélandais. Onze heures avant les Français, ils ont pu entonner le fameux décompte et tourner la page de cette année 2016.La Nouvelle-Zélande a été l’un des premiers pays à célébrer la nouvelle année. Les feux d’artifice ont éclaté près de la Sky Tower, à Auckland, pour marquer la nouvelle année. Sydney, la plus grande ville d’Australie a organisé un énorme feu d’artifice pour l’occasion, tiré depuis le pont qui enjambe son port. Et les images sont superbes :

La Sky Tower , Auckland (Nouvelle Zélande) 

L’Opéra de Sydney (Australie)

Le Quartier des Affaires (Singapour)

 Tokyo ( Japon) 

À Tokyo, des ballons ont été lâchés par milliers alors qu’à Séoul, des centaines de milliers de manifestants sont sortis dans les rues pour demander à la présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, de quitter ses fonctions et pour réclamer son arrestation immédiate.

Séoul (Corée du Sud) 

Jakarta , Indonésie 

Hong Kong

Pyongyang ( Corée du Nord) 

Tapeï (Taïwan)

Dubaï (Émirats Arabes Unis)

Ottawa  a lancé le bal de ces célébrations de l’anniversaire de la Confédération canadienne. Là-bas aussi, la nouvelle année a été célébrée par deux feux d’artifice, dont le principal sur le coup de minuit. Des dizaines de milliers de personnes se sont notamment rassemblées pour le grand décompte en direct de la colline du Parlement.

Ottawa (Canada) 

Tradition oblige, la « tombée de la boule » a marqué l’entrée de New York dans la nouvelle année devant plus d’un million de personnes ébahies par cette sphère géante illuminée qui a glissé le long d’un poteau de 43 mètres jusqu’à minuit.Times Square New York (États Unis) 

En Amérique du Sud, la fête était aussi au rendez-vous. À Rio, au Brésil, plus de 2 millions de personnes se sont réunies sur la plage de Copacabana.Par contre, l’impressionnant feu d’artifice a été réduit de 16 à 12 minutes parce que la ville peine à se remettre des coûts occasionnés par l’organisation de la Coupe du monde de football en 2014 et des Jeux olympiques de cet été.

Un Nouvel an sous haute surveillance en Europe. A Paris, Londres, Madrid et Berlin, des mesures de sécurité drastiques ont été prises pour éviter toute attaque pendant les Festivités de la fin de l’année. Malgré de nouvelles tragédies, notamment à Nice le 14 juillet (86 morts), où récemment à Berlin lors du marché de Noël.le passage au Nouvel An se voulait plus festif cette année.Paris Champs Élysées (France)


Dès 23h30, un «spectacle grandiose» voulu par la mairie, mêlant musique et lumières, avait été conçu pour que Paris puisse «affirmer sa liberté aux yeux du monde». Entre 400 000 et 600 000 personnes se sont déplacées sur les Champs pour assister au show.
Drapeaux de différents pays puis dessins d’enfants, l’Arc de Triomphe s’est transformé au gré des projections lumineuses et colorées. Terrain de football pour rappeler l’Euro-2016 organisé avec succès l’été dernier, puis logo de Paris-2024 et clin d’oeil aux différents sports pour défendre la candidature de la capitale aux jeux Olympiques d’été.
Après le traditionnel compte-à-rebours, les douze coups de minuits ont été marqués par un feu d’artifice dans le ciel de Paris.
Points de filtrage au marché de Noël

Une foule dense a dû passer plusieurs points de filtrage pour accéder au spectacle, sous un festival d’illuminations. A certains carrefours, des fourgons de police sont bien visibles; sous les enseignes lumineuses balisant les accès au marché de Noël, des plots de béton empêchent toute intrusion de véhicules.
Car à Berlin, c’est dans un marché de Noël qu’un djihadiste a tué 12 personnes au volant d’un camion-bélier, le 19 décembre -un attentat qui a rappelé celui de la promenade des Anglais à Nice.
Quelque 1 700 fonctionnaires de police avaient été mobilisés pour les festivités des Champs-Elysées et alentour. Les lieux devaient être également sécurisés par 1,7 km de barrières, 24 plots lourds, cinq chicanes et des véhicules des forces de l’ordre. Au total en France, quelque 100 000 policiers, gendarmes et soldats ont été déployés.

Moscou (Russie) 

Londres Big Ben (Royaume Unis) 

Madrid Puerta Del Sol (Espagne) 

Bruxelles (Belgique) Roma (Italie)

Acropole d’Athènes (Grèce) 

Edimbourg (Ecosse)

Amsterdam (Pays Bas)

Le Caire (Égypte)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s