Jacqueline Sauvage, graciée par le président François Hollande

Jacqueline Sauvage, graciée par le président François Hollande, est sortie libre mercredi peu avant 18h30 de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, où elle était détenue pour le meurtre de son mari violent. Une voiture est sortie de ce centre pénitentiaire de Seine-et-Marne, au sud-est de Paris, sans s’arrêter devant les nombreux journalistes présents. Une source policière a confirmé que Jacqueline Sauvage, 69 ans, se trouvait à son bord en compagnie de trois membres de sa famille.

Le président de la République a estimé que la place de Mme Sauvage n’était plus aujourd’hui en prison, mais auprès de sa famille », a estimé le palais présidentiel. En janvier 2016, François Hollande avait déjà accordé à la sexagénaire une « remise gracieuse » de peine, lui permettant de déposer une demande de libération conditionnelle. Mais sa demande avait été rejetée en première instance et en appel, la cour estimant notamment que la femme peinait à accéder à « un authentique sentiment de culpabilité ». Depuis, le comité de soutien de Jacqueline Sauvage, devenue un symbole des victimes de violences conjugales, militait pour réclamer une grâce totale. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s