L’ambassadeur russe tué par balle à Ankara

L’ambassadeur de Russie en Turquie a été tué par balle lundi à Ankara, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères. Andreï Karlov prononçait un discours lors de l’inauguration d’une galerie d’art, lorsqu’un assaillant à ouvert le feu. D’après les premiers éléments fournis par les témoins sur place, l’homme aurait crié « Alep », mais aussi « vengeance » au moment de l’attaque. Selon le maire d’Ankara, le tueur présumé est un policier.

Sur une vidéo qui circule sur Twitter ainsi que sur plusieurs images de caméra de surveillance, on peut apercevoir un homme en costume. Selon plusieurs médias anglo-saxons – dont le Guardian, l’assaillant serait un policier. D’après la BBC le tireur aurait crié « N’oubliez pas Alep, n’oubliez pas la Syrie » avant d’ajouter « Dieu est grand », en référence à la deuxième ville de Syrie, marquée par de violents combats entre rebelles et le gouvernement de Bachar al-Assad soutenu par les Russes. D’après la mairie d’Ankara, l’assaillant présumé est un membre des forces anti-émeutes. Ce qui expliquerait la facilité avec laquelle il s’est retrouvé armé auprès de l’ambassadeur.

Andreï Karlov, 62 ans, était en poste en Turquie depuis 2013. Durant ses trois années, la Russie est montée en première ligne en Syrie. Moscou a soutenu militairement le régime de Bachar al-Assad, quand la Turquie soutenait les rebelles. Le conflit en Syrie, démarré en 2011, s’est transformé en une guerre complexe impliquant une multitude d’acteurs, syriens et étrangers. La Turquie a démenti avoir conclu un quelconque « marché » secret avec la Russie concernant l’avenir de la Syrie, en dépit de la coopération croissante entre les deux pays sur ce dossier. Les spéculations vont bon train depuis plusieurs mois sur une éventuelle entente secrète entre les deux pays, alimentée par le silence de la Turquie au moment où la Russie met les bouchées doubles pour aider le régime syrien à reconquérir la ville d’Alep des mains de rebelles. 

« Il s’agit d’un acte terroriste », a réagi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, à la télévision publique Rossia 24. « Les assassins seront punis », a-t-elle assuré. La Russie va exiger la condamnation de cette attaque devant le Conseil de sécurité de l’ONU « dès aujourd’hui », a-t-elle dit. Le terrorisme ne triomphera pas », a ajouté Maria Zakharova rendant hommage à Andreï Karlov, « diplomate russe remarquable » et « personnalité qui a fait beaucoup pour lutter contre le terrorisme ». 

Lundi soir, Recep Tayyip Erdogan a appelé Vladimir Poutine pour lui donner des informations sur l’attaque, a indiqué le porte-parole du chef de l’État turc. Il a dénoncé une « provocation » contre la « normalisation » turco-russe.François Hollande a condamné « avec force » l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie, tué par un homme armé qui a évoqué une vengeance pour la ville syrienne d’Alep. « Le président de la République condamne avec force l’assassinat de l’ambassadeur de Russie à Ankara », Andreï Karlov, déclare l’Élysée dans un bref communiqué. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s