Attentats du 13 Novembre : L’équipe De France « marqué à vie » va rendre hommage aux victimes ce soir 

Le 13 novembre 2015, l’équipe de France disputait un match amical contre l’Allemagne au Stade de France quand trois kamikazes avaient fait exploser leur ceinture d’explosifs aux abords de l’enceinte, provoquant la mort de Manuel Dias, un Portugais de 63 ans, le premier des 130 victimes des attentats cette nuit-là.

L’un des Bleus sur la pelouse, le milieu de terrain Lassana Diarra, avait perdu une cousine ce soir-là, Asta Diakite, fauchée par les balles des terroristes rue Bichat, dans le 10e arrondissement parisien, alors qu’elle faisait ses courses. Personne ne peut oublier ce qu’on a vécu ce soir-là, avait déclaré le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, lundi en conférence de presse. L’après-match, les jours qui ont suivi jusqu’au match en Angleterre. C’étaient des journées chargées d’émotion. Cela restera dans l’histoire, dans le côté négatif ».

« Il faut toujours regarder devant et essayer de tourner la page, même si cet événement aura marqué nos mémoires certainement à vie », a déclaré jeudi le capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris, près d’un an après les attentats de Paris et Saint-Denis.

« Nous sommes liés par rapport à ce drame ». « Quelque part, nous sommes liés par rapport à ce drame, nous et d’ailleurs vous aussi (les journalistes, ndlr) puisque vous étiez ici », a dit le gardien des Bleus en conférence de presse au Stade de France, à la veille du match de qualifications au Mondial 2018 contre la Suède. « C’est un événement tragique mais il faut toujours regarder devant et essayer de tourner la page, même si cet événement aura marqué nos mémoires certainement à vie », a-t-il ajouté.
Un an après les tragiques attentats de Paris et de Saint-Denis, la FFF rendra hommage 130 victimes ce vendredi soir au Stade de France en marge du match France-Suède comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Selon le souhait des associations de victimes, cet hommage sera « digne et sobre ».L’émotion sera forcément très forte ce vendredi soir au Stade de France, deux jours avant le funeste anniversaire des attentats du 13 novembre. Un an après le drame, la FFF n’oublie pas les 130 victimes à qui elle rendra hommage ce soir en marge de France-Suède.Selon la volonté des associations, le président de la Fédération Noël Le Graët décidé de faire dans la sobriété. La Fédération a obtenu auprès de la Fifa l’autorisation d’effectuer une minute de silence avant le coup d’envoi. Celle-ci pourrait se transformer en minute d’applaudissements.Comme il y a un an, lors du match amical France-Allemagne durant lequel avait retenti la première explosion devant la Porte D du SDF, François Hollande sera présent dans les tribunes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s