Donald Trump 45 ème président des États Unis 

C’est officiel, Donald Trump est devenu à 08h43, heure française, le président de l’Amérique. Au fil d’une haletante nuit de dépouillement, le candidat du « Grand Old Party » a remporté les indécis « swing states » de l’Iowa, de la Caroline du Nord ou encore de la Floride. Il l’emporte sur sa rivale, la démocrate Hillary Clinton, qui espérait devenir la première femme présidente du pays. Pour remporter cette élection, les deux principaux prétendants à la Maison-Blanche devaient franchir le cap crucial des 270 grands électeurs. Peu avant cette annonce officielle, Hillary Clinton a elle-même concédé sa défaite en téléphonant à son rival, indiquent plusieurs médias américains parmi lesquels CNN ou bien NBC. « Désolé de vous avoir fait attendre ! », a d’ailleurs plaisanté le nouveau président américain, en préambule d’un discours de victoire se voulant conciliant. « Je viens de recevoir un appel d’Hillary Clinton, qui nous a félicité pour notre victoire. Je l’ai félicitée pour sa campagne, elle a bien combattu », s’est-il réjoui devant une foule de supporters, réunie dans son QG de campagne new-yorkais. 

Donald Trump a pris la parole pour son discours de victoire, mardi matin peu avant 9h. Et commencé par remercier ses supporters. « Merci beaucoup », a-t-il déclaré depuis l’hôtel Hilton sur la 6e Avenue, à New York après avoir été introduit par celui qui sera son vice-président, Mike Pence. « Je fais la promesse à chaque citoyen que je serai le président de tous les Américains », a lancé le nouveau président des Etats-Unis, avant de se lancer dans un discours d’une quinzaine de minutes. 

« Je vous tends la main, je demande votre aide ». L’outsider vainqueur a commencé par saluer sa malheureuse rivale, Hillary Clinton. « Je l’ai félicitée, ainsi que sa famille, pour une campagne dans laquelle elle s’est battu jusqu’au bout. Hillary a travaillé durement pour longtemps et nous lui devons énormément pour ce qu’elle a fait pour notre pays ». Estimant qu’il était désormais « temps de panser nos blessures, de nous rassembler », Donald Trump a ensuite prôné la construction d’une « nation unie ». « C’est quelque chose de très important pour moi. Pour ceux qui ont choisi de ne pas me soutenir par le passé, je vous tends la main, je demande votre aide, votre direction, afin que nous puissions travailler ensemble pour notre grand pays. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s